jeudi 16 novembre 2017

The Black November



En ce mois de novembre, j'ai décidé de participer au challenge lancé par Séverine Lenté sur le groupe The Black November

Voici les consignes :

- Du 1er au 05 : Choisir des thrillers avec sérial-killer.
- Du 06 au 12 : Choisir des thrillers avec un enfant comme personnage important.
- Du 12 au 19 : Choisir des thrillers d'auteurs français.
- Du 20 au 26 : Choisir des thrillers issus d'une saga et/ou avec un personnage récurrent.
- Du 26 au 30 : Choisir des thrillers sortis en 2017 (GF ou poche).

J'ai bien entendu constitué une PAL dans laquelle je vais piocher durant tout le mois et je vais tenir à jour mon bilan au fur et à mesure :

- Block 46 de Johana Gustawsson
- Carnaval de Ray Celestin
- Misericorde de Jussi Adler-Olsen
- Des garçons bien élevés de Tony Parsons
- Sans défense de Harlan Coben
- Surtensions de Olivier Norek 
- Te laisser partir de Claire Mackintosh
- Un souffle, une ombre de Christian Carayon
- Le chuchoteur de Donato Carrisi 
- Derniers adieux de Lisa Gardner
- Le tueur intime de Claire Favan
- La trilogie écossaise de Peter May
- L'affaire de l'homme à l'escarpin de Jean-Christophe Portes
- Aquarium de David Vann
- Le diable en personne de Peter Farris 
- Am stram gram de M. J. Arlidge
- Colère noire de Jacques Saussey 
- Plateau de Franck Bouysse
- Les cafards de Jo Nesbo
- Un moindre mal de Joe Flanagan  mon avis
- Le doute de S.K. Tremayne 
- Les temps sauvages de IAN Manook
- L’hôtel de Yana Vagner
- Le gardien invisible de Dolores Redondo 



Mes dernières plus belles lectures...

Cliquer sur la couverture pour atteindre la fiche du livre


Les dernières plus belles, plus marquantes,
plus émouvantes, plus drôles.....

lundi 6 novembre 2017

Elles - Saisons 1 & 2



Auteur : Nessa
Editions : Dreamcatcher



Elles, ce sont des femmes d’aujourd’hui, des femmes qui font notre société et notre richesse. Mais ce sont aussi des mères, des amantes, des employées, des patronnes.
D’un côté, nous avons Nelly, mariée à Bastien depuis des années, leur couple n’est plus que l’ombre de lui-même, la rupture n’est pas loin. Poussée par sa meilleure amie, elle va aller chercher l’aventure et braver les interdits sur un site de rencontre. Mais osera-t-elle sauter le pas ?
De l’autre Elodie, femme indépendante à la tête d’une société de vente à domicile va rencontrer lors d’un accrochage en voiture Ambre. Et si cette rencontre devenait plus qu’un simple constat à remplir ? Laisseront elles passer cette chance ?

Deux femmes, deux amies, deux histoires et tant de possibilités. Amour, rencontre et remise en question seront le maître mot de ces deux saisons.
à paraître le 13 novembre 2017

Mon avis :

Un petit livre très court, une histoire en deux parties distinctes, comme la somme de deux nouvelles avec malgré tout un lien qui les relie, l'amitié.
Mais attention ce livre est à réserver à un public averti, c'est piquant, amusant, résolument osé, on y parle de sexe sans tabou, avec moult détails.

Saison 1 : Double jeu 
Nelly est délaissée par son mari Bastien, elle s'inscrit sur un site de rencontres avec l'aide de son amie Elodie et entame une correspondante coquine avec un homme au pseudonyme évocateur. Par écran interposé, rien n'est impossible et les propos sont audacieux, les jeux de mots nombreux, suggestifs... 
Mais osera t-elle aller plus loin ? Quel genre d'homme se cache derrière ce surnom symbolique ? 
Une alternance des points de vue à la première personne dans de courts chapitres "Elle" et "Lui" rend les personnages plus proches du lecteur. On suit leurs échanges avec le sourire et la fin se dessine peu à peu.... 

Saison 2 : Le constat
Un accrochage en voiture, un constat et cette rencontre fortuite entre Elodie et Ambre va les amener à se revoir dans des conditions bien particulières. Il y aura des réunions féminines où l'on s'amuse bien, des articles de vente étonnants et des liens qui se créent.... 
Là encore, on a une alternance des points de vue à la première personne, ce qui permet un regard croisé sur les événements.

Je ne suis pas une grande adepte des romans érotiques, ni des nouvelles d'ailleurs, je reste souvent frustrée par le format court, mais j'ai lu ce petit roman avec plaisir surtout la saison 1 que j'ai trouvée plus piquante, plus amusante. J'ai bien aimé le format des échanges, les sous-entendus et avoir les réactions des deux protagonistes à chaque fois. 
Par contre, j'avoue n'avoir pas ressenti une grande empathie pour les héroïnes de la saison 2, même si la lecture en a été agréable et que j'ai trouvé quelques passages amusants. C'est une relation très personnelle qu'on noue à chaque fois avec les personnages de roman et je n'ai pas été accrochée par ces deux là, d'autres le seront assurément !  

Je suis ravie d'avoir découvert la plume de Nessa, j'en ai aimé l'humour et la liberté de ton, et j'ai beaucoup apprécié la mise en page du format papier, les petits dessins en tête de chapitre (surtout la saison 1) et la très belle couverture !

Un grand merci aux Editions Dreamcatcher !

Ma notation : 3,25/5

dimanche 5 novembre 2017

Matriochkas



Auteur : Christelle Da Cruz
Editions : Dreamcatcher

Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société.

Au cœur de la capitale, Gabrielle, chauffeuse de taxi, mène une vie sans histoire entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée dans une intrigue inquiétante.

Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement, qui ne cesse de la traquer ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.
Paru le 6 novembre 2017

Mon avis :

Cité d'Antigonia :
2023, Rebecca Gale, femme de pouvoir vient de prendre une décision cruciale dont on ne nous dévoile pas la teneur... 

2081, Gabrielle, "chauffeuse" de taxi déambule dans la cité, peuplée uniquement de femmes, au volant de sa voiture. Les hommes ont disparus, terrassés par un dangereux virus. Les survivants sont maintenus en quarantaine pour enrayer toute menace. La société dans son entier a été repensée, organisée d'une main de maître.
Une de ses clientes lui fait parcourir la ville de long en large et elle va retrouver sur sa route à plusieurs reprises un homme bien mystérieux dont la présence n'est pas autorisée .... Celui-ci va prendre une grande importance dans sa vie. Il va lui dévoiler l'envers du décor, toute une réalité qu'elle était loin de soupçonner....

Quelle excellente lecture ! 
Comme cette société futuriste a été bien pensée ! On y trouve tout un tas d'inventions, de progrès étonnants et ingénieux. L'organisation y est au cordeau et ce à tous les niveaux : vie quotidienne, amoureuse, naissances, les garçons nouveaux-nés.... tout est planifié dans le moindre détail. Je n'en dirai pas plus, j'ai tellement aimé découvrir chacun d'eux que je trouverais dommage de vous priver de ce plaisir....

L'intrigue est passionnante : le lecteur découvre en même temps que Gabrielle qui est ce jeune homme, tout ce que cache cette société dont le vernis de façade semble irréprochable. La prise de conscience est rude, violente même, et cette jeune femme entière, honnête ne peut accepter ce qu'elle constate... un vent de rébellion souffle....

La construction du roman , un va et vient entre passé et présent : 2023, 2068, 2081, donne du rythme, entretient l'intérêt, permet de dévoiler petit à petit les enjeux, le pourquoi, le comment... Les personnages sont fascinants, Gabrielle forte et intègre, Alexander solide et  intelligent et tous les autres encore Rebecca, Rose, Cléo, Adaline, Jacob, Samuel..etc... Il y a de l'action, de la romance, de l'humour.
Un petit bémol seulement, quelques passages un peu rapides, beaucoup de personnages avec des dialogues que j'aurais souhaités parfois un peu plus denses, mais rien qui n'a gâché mon plaisir de lecture, l'intrigue m'a captivée jusqu'à cette toute fin qui donne une envie folle de se jeter sur le tome suivant.     .

Et je ne peux pas ne pas parler des questions sous-jacentes du roman, celles qui donnent à réfléchir : une société exclusivement féminine aura t-elle enfin éradiqué violence et malversations ? La cruauté, la maltraitance de l'autre sexe sont-ils l'apanage des hommes ? Ces femmes sont-elles heureuses pleinement ?
J'aime beaucoup la façon qu'a eu l'auteur de poser et traiter ces questions mais là encore je n'en dirai pas plus. Pour savourer pleinement ce livre, il faut le découvrir dans son intégralité.

Vivement le tome 2 !


Un grand merci aux éditions Dreamcatcher ! 

Ma notation : 4,25/5


vendredi 3 novembre 2017

Un moindre mal


Auteur : Joe Flanagan
Editions : Gallmeister


Cape Cod, 1957. Dans cette petite communauté tranquille, une série de meurtres d’enfants paralyse la population, une famille disparaît dans d’étranges circonstances, un homme se fait violemment tabasser et refuse de dénoncer ses agresseurs. Le lieutenant Warren, de la police locale, découvre la difficulté de mener à bien son enquête dans un service corrompu. Sa position devient intenable quand arrive dans la région Stasiak, officier légendaire de la Police d’État aux méthodes douteuses. Dépossédé de ses dossiers, Warren comprend vite qu’élucider ces affaires n’est pas le but premier de ce flic brutal et manipulateur. Pourtant il ne peut pas lui laisser le champ libre, au risque d’y perdre sa place, sa réputation et peut-être beaucoup plus.
Paru le 30 mars 2017




Mon avis :

Quel excellent polar ! Une écriture ciselée, voire poétique qui installe une atmosphère bien particulière dès les premières pages, une enquête sombre, intelligente, parfaitement huilée , un véritable labyrinthe de présomptions, de fausses pistes toutes plus plausibles les unes que les autres et surtout la formidable galerie de personnages tous singuliers et denses, énigmatiques, odieux ou  attachants mais jamais insignifiants.

Bill Warren est un flic intègre, de ceux qui ont des valeurs et qui se font un devoir d'aller au bout de leurs convictions. Père isolé d'un petit garçon retardé mental qu'il aime éperdument, il se lance corps et âme dans cette enquête sur la série de meurtres d'enfants qui ébranle sa petite ville jusque là tranquille. Il va très mal accepter d'être mis sur la touche par le procureur au bénéfice de la police d'Etat représentée par Dale Stasiak.
Très vite, il note les manquements de ce dernier et l'affrontement entre eux est violent, brutal, un face à face captivant entre deux flics, l'un intègre et anonyme, l'autre ripoux et adulé.

Warren ne peut se résoudre à lâcher l'affaire et son enquête se heurte aux notables corrompus, aux manigances politiciennes, aux ambitions de ses collègues, aux préjugés ... L'atmosphère est sombre, glauque, un vrai polar noir avec tous les ingrédient du genre : la mafia, des flics ripoux, le FBI, des morts, des passages à tabac, des filatures, des fusillades. Mais il y a aussi quelques moments de grâce et d'émotion  autour de Little Mike, la relation père/fils est extrêmement touchante et Jane la baby-sitter vient apporter une petite touche de douceur.

La tension montre crescendo, le lecteur tremble pour Warren, pour Little Mike, il soupçonne chacun des protagonistes tour à tour, les investigations mènent à des impasses, les fils se nouent et se dénouent, et tout s'emballe dans le dernier tiers du livre pour un final étourdissant. Passionnant et maîtrisé de bout en bout !

Certains seront gênés par la petite touche finale, ce n'est pas vraiment mon cas, si je n'ai pas complètement adhéré, j'y ai vu de la lumière, de l'espoir au bout de toute cette noirceur accumulée.

Une excellente lecture ! 

Ma notation : 4,7/5



dimanche 15 octobre 2017

Crimes en Himalaya - Tome 1 : Le Talisman Tibétain



Auteur : Bernard Grandjean
Editions : Les Editions du 38


Namdang est une paisible bourgade du Sikkim, au pied de l’Himalaya. Paisible, vraiment ?
Un vieux lama tibétain se passionne pour la photo de Speedy Ping, célèbre acteur chinois. Pourquoi ?
Et quand, réfugié dans la maison que son ami Anil Roy, vedette de Bollywood, possède à Namdang, Speedy Ping échappe de peu à un assassinat, le mystère s’épaissit.
Qui sont ses ennemis ?
Que veulent-ils ?
Gopika, jeune et jolie enseignante, et son ami Doc Tenzin, médecin traditionnel tibétain, vont tenter de résoudre l’énigme. Entre mirages du cinéma indien et mystères du Tibet...

Crimes en Himalaya est la nouvelle série policière de Bernard Grandjean, qui met en scène un duo atypique : Gopika, jeune enseignante indienne et Doc Tenzin, médecin traditionnel tibétain.
Ensemble, sur les terres himalayennes et sur fond de turbulences politiques entre Tibet, Chine et Inde, et de corruptions en tous genres, ils vont mener l’enquête pour résoudre meurtres, intrigues, mystères...
Paru le 15 octobre 2017

Mon avis :

J'ai tout d'abord été attirée par la couverture et le titre, puis le résumé a fini de me tenter.... Un polar qui se situe dans ce pays lointain, c'était promesse de dépaysement et je n'ai pas été déçue.

Dans le petit village reculé et tranquille de Namdang au pied de L'Himalaya, nous faisons très vite connaissance des deux personnages principaux très proches mais très différents :
Tenzin Mingour est un médecin traditionnel tibétain, également Nakpa (laïc bouddhiste qui a prononcé certains vœux sans devenir moine) ce qui lui donne une dimension particulière, une sagesse ancestrale. La quarantaine, cet homme que la vie n'a pas épargné se montre plein de perspicacité et surtout plein d'humanité. J'ai beaucoup aimé la délicatesse qu'il a envers les autres, une  pudeur et une réserve pleine d'attention. C'est un personnage particulièrement attachant.
Gopika Pathak est une très jolie jeune fille indienne de 25 ans, originaire de Bombay, au passé douloureux.  Professeur d'anglais et de hindi à l'école tibétaine du village, elle est brillante mais peut se montrer naïve et même superficielle, c'est ce paradoxe chez elle qui la rend plus réelle et lui confère un charme supplémentaire.

Entre ces deux-là, l'amitié est profonde et sincère et ils se trouvent entraîner dans une sombre histoire mêlant mafia, cinéma, traditions et croyances tibétaines .
Une enquête plutôt classique mais très bien ficelée qui nous balade entre trois pays l'Inde, la Chine et le Tibet : agressions, morts, mensonges, rebondissements, surprises, un mystérieux talisman disparu... je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

Une foison de personnages secondaires charismatiques gravitent autour d'eux : le vieux lama Thoubten Norbou, les acteurs Speedy Ping et Anil Roy, Lalit le garde du corps patibulaire, Maman Pouspika l'intendante, chacun prend place dans l'histoire et certains peu à peu se dévoilent... 

Mais ce que j'ai préféré dans ce roman, c'est le dépaysement, c'est être immergée dans d'autres cultures, les traditions tibétaines et hindoues sont longuement évoquées : nourriture, vie quotidienne, croyances, tout cela appuyé par un vocabulaire précis expliqué dans un lexique en fin de livre, c'est extrêmement documenté et passionnant. L'Histoire est omniprésente mais de façon subtile, il est question de l'oppression chinoise, le passé de certains protagonistes renvoie aux camps de travail, aux tortures subies... La narration est ancrée au croisement de ces trois pays et ce petit village tranquille où les habitants vivent encore au rythme ancestral se trouve confronté au clinquant du monde Bollywoodien, aux intrigues mafieuses...Un véritable choc culturel dont tous ne sortiront pas tout à fait indemnes... 

Une entrée en matière réussie pour le premier tome d'une série que je suivrai avec grand plaisir. Je suis d'ores et déjà persuadée que les personnages de Tenzin et Gopika vont prendre encore plus d'épaisseur dans leurs prochaines aventures et j'ai hâte de retrouver l'atmosphère si particulière créée par la plume de l'auteur .

Un grand merci tout particulier aux Editions du 38 !

Ma notation : 4/5 

mercredi 11 octobre 2017

Le projet Phénix - Tome 1 : Liz



Auteur : GH David
Editions: Dreamcatcher


2003, Toulouse, dernière année de fac, trois destins se croisent.
Liz, qui parait pleine d’assurance, dissimule de profondes blessures et de sombres secrets.
Max, populaire en apparence, est un jeune homme terriblement solitaire.
Que dire d’Alex, dont on ne sait absolument rien : à croire qu’il n’a jamais existé.
Une mystérieuse mission, des secrets bien gardés, d'inquiétantes menaces : lorsque les fantômes oubliés resurgissent, quand l’attirance s’en mêle, s’opèrent de curieuses métamorphoses.

Aucun d'eux n’est ce qu’il prétend être. Victimes ou prédateurs, qui sont-ils vraiment et surtout, que cachent-ils ?"
Paru le 18 septembre 2017

Mon avis :
Je n'aime pas la Dark Romance, c'est un fait établi... Ce n'est pas sa noirceur qui me dérange mais je n'aime pas bien souvent les valeurs qu'elle véhicule : les femmes captives, violées qui tombent amoureuses de leurs bourreaux et autres récits du même acabit ... non merci, ce n'est vraiment pas pour moi, ça me hérisse...
Je suis entrée dans ma lecture un peu sur la défensive, je l'avoue.... et j'en ressors sans aucun malaise coutumier, intriguée et même séduite par plusieurs côtés de ce roman extrêmement bien mené.

Alors oui, c'est sombre, les personnages sont torturés, voire même tordus pour certains, il y a beaucoup de noirceur en eux, des passés troubles et douloureux et si je n'ai pas réussi à vraiment m'attacher à Liz malgré son côté fragile et la force intérieure qui l'habite, ses réactions et sentiments m'ont parfois déconcertée, j'ai par contre été totalement fascinée par Alex.... Quel personnage incroyable ! Un homme énigmatique, plein de contradictions, intense, à la fois effrayant et éminemment dangereux mais aussi parfois tellement touchant et attachant. 
Ce sont vraiment les passages de sa narration que j'ai préférés, sa froideur qui se fendille, sa psychologie dense et indéchiffrable.. Et puis il y a ce chapitre "Métamorphose", une véritable introspection, magnifique moment avec le "Je l'aime" scandé comme un refrain, une révélation qui s'impose à lui. C'est superbe et c'est certainement le plus beau passage du livre pour moi.

Le triangle formé entre Max, Alex et Liz n'est en rien un triangle amoureux classique, de ceux que je déteste. C'est bien plus subtil, bien plus intéressant. Max semble être l'antithèse d'Alex, les relations entre eux sont confuses, à la fois amicales mais empreintes de méfiance. On soupçonne un gros passif entre ces deux-là mais rien de sera vraiment révélé ! 

Par ailleurs,  quelques bribes sont dévoilés  parcimonieusement sur le mystère qui entoure ce fameux projet qu'on perçoit mais dont on ne connait ni les tenants, ni les aboutissements. L'intérêt et la curiosité sont sans cesse renouvelés... Les secrets planent et le suspense est subtilement entretenu.

Avec une plume toujours aussi piquante, ce roman est un ovni pour moi dans la production tellement prévisible de la Dark Romance, bien plus profond et plus abouti.
J'en ressors totalement intriguée, pleine de questions en suspens, avec une envie folle de connaître le pourquoi, le comment et tout le reste encore. Je ne désespère même pas d'arriver à apprécier Liz par la suite ! 
Vivement le tome 2 !

Encore une mention particulière pour la superbe couverture et pour ce phénix énigmatique qui clôture chaque chapitre, c'est encore une fois un bien beau travail ! 
Un grand merci aux éditions Dreamcatcher !

Ma notation : 4,25/5