lundi 15 janvier 2018

40 éléphants - tome 1 : Florrie, doigts de fée



Auteurs : Virginie Augustin, Kid Toussaint
Editions : Grand Angle


Le crime est une affaire de professionnelles.
Londres 1920. Elles sont quarante. Voleuses, tueuses, kidnappeuses, cambrioleuses, proxénètes... Issues des divers milieux de la société, elles ont fait du crime leur affaire et se sont associées pour plus d'efficacité. Lorsqu'arrive Florrie « doigts de fée », jeune pickpocket talentueuse, toute l'organisation se révèle fragile et une lutte interne risque d'éclater. Le moment est mal choisi, car les éléphants doivent faire face à une police de plus en plus performante et à un gang masculin rival reconstitué et bien décidé à reprendre son territoire.
Paru le 2 novembre 2017


Mon avis :

Pendant la première guerre mondiale les femmes se sont affranchies dans tous les domaines et notamment dans celui du crime organisé.

Londres 1920, le gang de Queen Kate règne sur tous les trafics mais les hommes de retour du front ne comptent pas leur laisser la main, les voleurs d'Art Stocker tentent de regagner le territoire et la police est à l’affût. 
Les tensions sont vives et c'est dans ce contexte que la jeune Florie, pickpocket virtuose est introduite par Esther dans la bande féminine surnommée les 40 éléphants qui comprend des femmes de tout bord aux motivations très variées. Au sein du groupe règne une certaine solidarité, la vie est rude pour ces femmes qui ont du apprendre à s'en sortir par tous les moyens et certaines ont abandonné leur humanité en chemin.... Florie apprend à les connaître peu à peu, certaines deviendront ses amies, d'autres ses ennemies. 

Avec un scénario très maîtrisé, les auteurs nous entraînent dans le Londres des années 20, dans une sombre aventure très prenante qui recèle de vraies surprises. J'avoue n'avoir rien vu venir et avoir savouré chaque page de cette histoire. Le danger est palpable, le suspense prend de l'ampleur peu à peu et le personnage de Florie se révèle, gagne en densité page après page. 

Les dessins et les couleurs sépias créent une ambiance rétro particulière qui colle parfaitement au récit. Les visages expressifs, les rebondissements, tout concoure à nous immerger dans cette aventure palpitante.

Une intrigue efficace, de beaux portraits de femmes, un personnage énigmatique attachant, une atmosphère pesante, des surprises de taille.... Un premier tome réussi !

Merci à Babelio et aux éditions Grand Angle pour cette belle découverte !


Ma notation : 4,25/5


vendredi 12 janvier 2018

Mes dernières plus belles lectures...

Cliquer sur la couverture pour atteindre la fiche du livre


Les dernières plus belles, plus marquantes,
plus émouvantes, plus drôles.....

Follow me - tome 1 : Seconde chance



Auteur : Fleur Hana
Editions : Hugo Roman



Lise et Ange. Ils étaient amoureux, avec la douceur et l'émerveillement qu'un premier amour peut apporter. 17 ans, il savait déjà. 
18 ans, elle est partie. Il ne s'en est jamais vraiment remis. Elle ne l'a jamais vraiment oublié. 
Et puis elle est revenue. Pas pour lui. Mais maintenant qu'elle est là, elle le veut, lui. Il essaie vraiment, mais il a tellement souffert qu'il ne sait plus lui faire confiance... L'histoire de Lise et Ange est une histoire de la deuxième chance. Celle qu'elle lui demande et qu'il n'est pas sûr d'être en mesure de lui offrir.
Paru le 27 avril 2017



Mon avis :

Une bien jolie romance qui s'éloigne des clichés habituels du genre... Ici pas de bad boy, pas de jeune fille effarouchée qui se laisse mener par les désirs du mâle alfa ....
Lise n'a rien du profil type de l'héroïne de romance, jeune fille quasi androgyne toujours attifée de jean, grand t-shirt et doc martens elle est aussi très fantasque, directe et prend parfois des décisions à l'emporte pièce....
Appelée au chevet de Annabelle, la vieille dame qui lui sert de grand mère depuis si longtemps, elle croise sur le pallier Ange, son amour fou de jeunesse, celui-là même qu'elle a quitté plus ou moins sur un coup de tête, emportée par des souhaits de carrière et l'envie de croquer le monde comme on peut en avoir à 18 ans.... un regret planté bien profondément dans son cœur  ...
Ange n'est plus l'adolescent qui l'adulait, c'est devenu un homme ombrageux profondément blessé... et père de famille. Très émouvant de suivre son combat intérieur, de le voir se débattre entre ses sentiments toujours présents et le manque de confiance qu'il éprouve désormais.

Peut-on reconstruire sur un passé douloureux ? C'est tout le propos du livre, l'amour peut-il dépasser les blessures, il faut apprendre à se redécouvrir, à se refaire confiance et à recoller les morceaux, pardonner, c'est difficile, parfois tenu... il faut accepter ses propres responsabilités, ses sentiments : amour, rancœur, méfiance, connivence.... tout s’emmêle et il faut du temps pour tirer chaque fil ... 

Outre l'histoire touchante, la narration à deux voix apporte beaucoup à l'histoire, ici même il n'y a pas un classique aller retour chapitre après chapitre entre les deux protagonistes, mais d'une page sur l'autre, d"un paragraphe à l'autre, pour quelques lignes parfois...
Une jolie plume vraiment, parfois tout en pudeur et en retenue lorsqu'il s'agit d'émotion.... quelques phrases dépouillées mais où tous les sentiments affleurent encore plus que s'ils étaient nommés... Intimiste, réaliste, chaque confidence nous amène au plus près des personnages auxquels on ne peut que s'attacher.
Les relations entre eux sont directes, pas de jeux malsains, il y a cet amour fou toujours là mais il y a les plaies qu'il faut  parvenir à apaiser. Ange est très touchant, peu à peu Lise mesure le désespoir dans lequel son abandon l'a plongé et l'homme méfiant, sur la réserve qu'il est devenu...

Et il vient s'ajouter un humour bienvenu par le biais de la délicieuse mais insupportable glumaude qui sert de trait d'union entre ces deux écorchés un peu maladroits qui ne savent comment se retrouver vraiment. Il y a foison de passages drôles, Lise encore une fois est bien loin des stéréotypes féminins dans son regard sur les enfants et c'est savoureux !

En parallèle, il y a le thème des souvenirs qui s'effilochent, avec cette vieille dame émouvante, et dont on mesure l'importance et ceux auxquels on se raccroche qu'on espère recoller, revivre, un parallèle très intéressant. Peut-on écarter, sur du ressentiment, tous ces souvenirs si précieux quand d'autres perdent les leurs si douloureusement.... 

Pour finir, il faut aussi noter les belles amitiés dans ce roman... ces quatre amis qui partagent à la fois leur boulot et leur vie, Loïc le confident fidèle ainsi qu'une très chouette playlist qui donne envie de ressortir tout un tas d'albums pour les écouter !

Il y a néanmoins quelques petites facilités comme Marie d'un premier abord farouchement contre Lise et qui s'adonne sans discuter à l'échange de courrier, Jérôme qui disparaît totalement du paysage.... mais j'ai tout de même beaucoup aimé ce livre plein de délicatesse, d'humour, de chagrin et d'espoir....

Encore une bien belle histoire sur mon étagère consacrée à  Fleur Hana ! 

Ma notation : 4,5/5

lundi 27 novembre 2017

Au milieu de nulle part


Auteur : Roan Parrish
Editions : Juno Publishing



Daniel Mulligan est un dur à cuir tatoué à la langue bien pendue, cachant son mal-être derrière le sarcasme. Il ne s’est jamais intégré – que ce soit chez lui à Philadelphie avec son père et ses frères mécaniciens, ou à l’école où ses camarades de classe de la Ivy League le regardaient de haut. Maintenant, Daniel est soulagé d’avoir un emploi dans un petit collège de Holiday, dans le Michigan, mais c’est un garçon de la ville et il est clair que cette petite ville est un autre endroit dans lequel il ne s’intègrera pas.
Rex Vale s’accroche à sa routine pour tenir sa solitude à distance : affûtant son corps musclé, perfectionnant ses recettes, et fabriquant des meubles sur mesure. Rex vit à Holiday depuis des années, mais sa timidité et sa taille imposante l’ont empêché de se lier aux habitants. Lorsque les deux hommes se rencontrent, l’alchimie est explosive, mais Rex craint que Daniel ne soit qu’un autre homme dans une longue lignée de gens qui l’ont quitté, et il a appris que laisser quelqu’un s’approcher de trop près peut être une faiblesse fatale.
Alors qu’ils commencent à briser les murs qui les isolent, Daniel est rappelé chez lui à Philadelphie, où il découvre un secret qui change sa perception des choses.
Paru le 30 juin 2016

Mon avis :

L'atout principal de cette lecture est Daniel, un personnage extrêmement attachant, complexe et plein de contradictions....il ne cesse de surprendre et de toucher.
La vie ne lui a pas fait de cadeau, il a du se battre tout seul, à force de volonté, pour parvenir à se construire, à gravir les échelons, devenir professeur... Son passé est terriblement difficile. Issu d'une fratrie de garçons tous voués à travailler dans le garage paternel, il a persévéré pour réussir ses études bien qu'il détonne dans cette famille de manuels où sa sexualité n'a jamais été acceptée et ses aspirations jamais comprises. Véritable électron libre, il a appris à ne compter que sur lui-même.

Lorsqu'il rencontre Rex au milieu de nulle part, c'est un être solitaire, farouche qui refuse de laisser quiconque s'approcher trop près et surtout incapable de faire confiance. Un ipod constamment sur les oreilles, une sorte d'écran entre lui et les autres...c'est un citadin branché, adepte des technologies qui a sciemment choisi sa solitude.
Il y a un vrai contraste entre ces deux là, Rex c'est la force tranquille, un brin ombrageux, il est là pour Daniel encore et toujours, prêt à l'aider à maintes occasions. Il y a chez lui un grand pragmatisme, une habilité manuelle qu'il met bien volontiers à son service.
Quant à Daniel il n'est pas du tout prêt à le laisser faire. Chaque geste lui semble suspect, il ne veut devoir rien à personne et ne sait rien accepter en toute simplicité, il est asocial, incapable du moindre partage et bien souvent terriblement blessant. Tous ses refus sont autant de rejets cinglants. Il y a des quiproquos entre eux, des incompréhensions, des malentendus mais Rex est un phare dans la tempête, droit, solide, toujours là... Quel joli personnage ! Ses faits et gestes tout en délicatesse en disent souvent bien plus que les mots...

Un bien beau récit plein de profondeur sur la solitude, sur la difficulté à faire confiance, sur les fratries et leurs relations parfois tumultueuses, bouillonnantes, bien plus complexes qu'il n'y parait au premier abord..
Quelle histoire que celle de Daniel et sa famille ! Des relations dures, violentes entre frères qui ne se comprennent pas.... c'est cruel mais aussi passionnant et la densité du personnage de Colin m'a beaucoup touchée...
Et puis il y a tout l'environnement  : la forêt, la tempête de neige, tous les petits détails du quotidien, le pain beurré avec les pâtes.... et l'ambiance feutrée, chaude, conviviale de la maison de Rex...

Les personnages secondaires sont tous importants et savoureux, Will et Léo, mais surtout la meilleure amie de Daniel, Ginger la tatoueuse, si attachante et si présente dans sa vie, c'est sa seule réelle affection ....  je souris encore au souvenir des petits surnoms vraiment craquants dont elle l'affuble : citrouille, pissenlit etc....

La fin est particulièrement cruelle pour le lecteur, il manque certaines réactions qu'on attendait ... L'histoire de Colin reste en suspens, ainsi que certaines décisions...
Quelle frustration de ne pas avoir le tome 2 sous la main !

Un bémol pour la traduction qui souffre de nombreuses maladresses.... 

Ma notation : 4,6/5

dimanche 26 novembre 2017

The Black November



En ce mois de novembre, j'ai décidé de participer au challenge lancé par Séverine Lenté sur le groupe The Black November

Voici les consignes :

- Du 1er au 05 : Choisir des thrillers avec sérial-killer.
- Du 06 au 12 : Choisir des thrillers avec un enfant comme personnage important.
- Du 12 au 19 : Choisir des thrillers d'auteurs français.
- Du 20 au 26 : Choisir des thrillers issus d'une saga et/ou avec un personnage récurrent.
- Du 26 au 30 : Choisir des thrillers sortis en 2017 (GF ou poche).

J'ai bien entendu constitué une PAL dans laquelle je vais piocher durant tout le mois et je vais tenir à jour mon bilan au fur et à mesure :

- Block 46 de Johana Gustawsson
- Carnaval de Ray Celestin
- Misericorde de Jussi Adler-Olsen
- Des garçons bien élevés de Tony Parsons
- Sans défense de Harlan Coben
- Surtensions de Olivier Norek 
- Te laisser partir de Claire Mackintosh
- Un souffle, une ombre de Christian Carayon
- Le chuchoteur de Donato Carrisi 
- Derniers adieux de Lisa Gardner
- Le tueur intime de Claire Favan
- La trilogie écossaise de Peter May
- L'affaire de l'homme à l'escarpin de Jean-Christophe Portes
- Aquarium de David Vann
- Le diable en personne de Peter Farris 
- Am stram gram de M. J. Arlidge
- Colère noire de Jacques Saussey 
- Plateau de Franck Bouysse
- Les cafards de Jo Nesbo
- Un moindre mal de Joe Flanagan  mon avis 
- Le doute de S.K. Tremayne 
- Les temps sauvages de IAN Manook
- L’hôtel de Yana Vagner
- Le gardien invisible de Dolores Redondo 



samedi 25 novembre 2017

Anna héritière de lumière: Tome 2: Trahison



Auteur : Sandra Léo
Editions : Dreamcatcher






Tu es lumière, je suis ténèbre.
La trahison n’est rien, souhaite que je ne te retrouve jamais.
Je vais te traquer jusque dans tes pires cauchemars , jusque dans le confort de ta propre mort.
Paru le 13 octobre 2017






Mon avis :

 Anna et William sont dorénavant séparés, l'une en France, l'autre en Irlande. Ils parviennent à se retrouver brièvement de temps à autre mais rien n'est simple pour eux, ils n'ont toujours pas l'approbation de leur clan respectif et doivent se cacher... 

Autour de la jeune femme, des disparitions surviennent, des attaques se multiplient, le danger est omniprésent et se cache où on ne l'attend pas. William n'aura de cesse de se démener pour la protéger...
Rêves et réalité s'affrontent, se confondent... parfois un peu trop à mon goût, j'ai eu le sentiment de m'y noyer avec Anna par moment.  
Mais il y a aussi quelques très chouettes passages comme l'apprentissage du combat ou le final en apothéose et des personnages secondaires attachants.

Une suite assez palpitante, pleine de surprises  mais qui ne m'a pas emportée autant que le premier tome. J'avais beaucoup aimé la découverte des pouvoirs d'Anna, le côté émerveillement des premiers pas qui ne pouvait perdurer évidemment mais il m'a surtout manqué la dimension plus mature de William dont la conscience écartelée m'avait tellement touchée . Ce tome-ci est beaucoup moins dans l'introspection des personnages, beaucoup plus dans l'action, le danger. C'est une conclusion efficace à une histoire calibrée jeunesse avant tout.

Une lecture très plaisante, un univers intéressant bien exploité mais le premier tome restera mon préféré.

Un grand merci aux Editions Dreamcatcher !

Ma notation : 3,25 /5 

lundi 6 novembre 2017

Elles - Saisons 1 & 2



Auteur : Nessa
Editions : Dreamcatcher



Elles, ce sont des femmes d’aujourd’hui, des femmes qui font notre société et notre richesse. Mais ce sont aussi des mères, des amantes, des employées, des patronnes.
D’un côté, nous avons Nelly, mariée à Bastien depuis des années, leur couple n’est plus que l’ombre de lui-même, la rupture n’est pas loin. Poussée par sa meilleure amie, elle va aller chercher l’aventure et braver les interdits sur un site de rencontre. Mais osera-t-elle sauter le pas ?
De l’autre Elodie, femme indépendante à la tête d’une société de vente à domicile va rencontrer lors d’un accrochage en voiture Ambre. Et si cette rencontre devenait plus qu’un simple constat à remplir ? Laisseront elles passer cette chance ?

Deux femmes, deux amies, deux histoires et tant de possibilités. Amour, rencontre et remise en question seront le maître mot de ces deux saisons.
à paraître le 13 novembre 2017

Mon avis :

Un petit livre très court, une histoire en deux parties distinctes, comme la somme de deux nouvelles avec malgré tout un lien qui les relie, l'amitié.
Mais attention ce livre est à réserver à un public averti, c'est piquant, amusant, résolument osé, on y parle de sexe sans tabou, avec moult détails.

Saison 1 : Double jeu 
Nelly est délaissée par son mari Bastien, elle s'inscrit sur un site de rencontres avec l'aide de son amie Elodie et entame une correspondante coquine avec un homme au pseudonyme évocateur. Par écran interposé, rien n'est impossible et les propos sont audacieux, les jeux de mots nombreux, suggestifs... 
Mais osera t-elle aller plus loin ? Quel genre d'homme se cache derrière ce surnom symbolique ? 
Une alternance des points de vue à la première personne dans de courts chapitres "Elle" et "Lui" rend les personnages plus proches du lecteur. On suit leurs échanges avec le sourire et la fin se dessine peu à peu.... 

Saison 2 : Le constat
Un accrochage en voiture, un constat et cette rencontre fortuite entre Elodie et Ambre va les amener à se revoir dans des conditions bien particulières. Il y aura des réunions féminines où l'on s'amuse bien, des articles de vente étonnants et des liens qui se créent.... 
Là encore, on a une alternance des points de vue à la première personne, ce qui permet un regard croisé sur les événements.

Je ne suis pas une grande adepte des romans érotiques, ni des nouvelles d'ailleurs, je reste souvent frustrée par le format court, mais j'ai lu ce petit roman avec plaisir surtout la saison 1 que j'ai trouvée plus piquante, plus amusante. J'ai bien aimé le format des échanges, les sous-entendus et avoir les réactions des deux protagonistes à chaque fois. 
Par contre, j'avoue n'avoir pas ressenti une grande empathie pour les héroïnes de la saison 2, même si la lecture en a été agréable et que j'ai trouvé quelques passages amusants. C'est une relation très personnelle qu'on noue à chaque fois avec les personnages de roman et je n'ai pas été accrochée par ces deux là, d'autres le seront assurément !  

Je suis ravie d'avoir découvert la plume de Nessa, j'en ai aimé l'humour et la liberté de ton, et j'ai beaucoup apprécié la mise en page du format papier, les petits dessins en tête de chapitre (surtout la saison 1) et la très belle couverture !

Un grand merci aux Editions Dreamcatcher !

Ma notation : 3,25/5