mardi 31 mai 2016

Sunny boy



Auteur : Nathalie Marie
Editions : Auto-édité - Amazon


A peine ses études entamées, Simon fait le choix de les arrêter et de mettre ses projets de côté. Son père, très malade, a besoin de lui, ainsi que son jeune frère de quatorze ans. Face à ce qui n'est déjà pas facile, il doit aussi prendre en compte sa sœur ainée, en laquelle il ne peut pas avoir confiance. Comme si ce n'était déjà pas suffisant, la relation qu'il a avec Hayley, sa petite amie depuis le lycée, tourne court.
Simon se débat avec les réalités quotidiennes, soutenu par son meilleur ami, Loïc, et par Erwan, une connaissance. Ce dernier soulève bien des questions dans le cœur et la tête de Simon, mais il est peu disposé à les prendre en considération.
" Ma vie est un champ de ruine.", tel est ce qu'il ressent. Pourtant, c'est bien un avenir qu'il est en train de se construire.
Paru le 28 décembre 2015

Mon avis :

J'ai tellement aimé Pierre, dit Pi que j'ai absolument voulu retrouver la plume de Nathalie Marie et j'ai pris encore une fois beaucoup de plaisir à lire cette histoire, même si elle ne détrône pas Pi dans mon cœur !

Simon est un jeune gars d'une vingtaine d'année dont le tempérament solaire a poussé sa meilleure amie Hayden à le surnommer Sunny Boy, cette meilleure amie qui, au cours des années est devenue sa petite amie.
Tout était simple et facile pour Simon malgré l'absence d'une mère qui a déserté le cocon familial très tôt : une petite amie qu'il aime profondément, une bourse et une vie d'étudiant qu'il souhaite et qui lui tend les bras mais la vie n'est jamais aussi simple et la maladie de son père va chambouler tous ses projets.
Simon abandonne sa vie étudiante qu'il désirait tant pour venir soutenir son petit frère Dan auprès d'un père mourant. Dès lors, jonglant entre petits boulots et vie familiale qu'il tente de maintenir contre vents et marées, Simon perd son aura....
Tant de responsabilités sur les épaules d'un jeune homme.... Pas une fois il ne sera épaulé par sa sœur aînée, dont l'égoïste forcené ressemble à celui de la mère absente...
Sa vie amoureuse, s'il est toujours profondément attaché à Hayden, ne le comble pas.... Il demeure toujours un vide qu'il ne sait combler....

Il peut compter sur l'appui de Loïc,son ami de toujours qui reste avec sa famille un soutien indéfectible malgré son l'éloignement géographique. Ce dernier ramène dans son sillage un Erwan un peu énigmatique...

Erwan est un très joli personnage, homosexuel assumé, il nourrit des sentiments pour Simon depuis très longtemps sans illusion aucune.... Il a bien tenté de partir au loin pour se préserver , mais de retour au pays, il va s'alarmer du désespoir qu'il sent chez Simon lorsqu'il le croise ... Il reste attentif à ce gars qui lui a chamboulé le cœur... C'est lui qui va appeler Loïc, son confident,  à la rescousse.
Ce dernier arrive aussitôt, toujours là en cas de besoin et il va jouer les liens entre eux...
Simon ressent une étrange attirance pour ce Erwan un peu ténébreux, il s'en défend tout d'abord mais  petit à petit, il va cesser de lutter, aidé en ça par les révélations de Loïc et par l'intelligence de Hayden. 

Simon va dévoiler beaucoup de facettes, c'est un garçon plein de délicatesse avec Hayden qu'il aime profondément mais qu'il ne peut satisfaire, il est aussi solide et doté d'un sens des responsabilités incroyable, enfilant le costume paternel auprès de son jeune frère, il m'a beaucoup touché dans sa façon de toujours se redresser, de faire face à chaque fois et de tenter de ménager tous les gens qu'il aime...

Ce livre est vraiment l'histoire du combat de Simon pour maintenir à flot une famille qui prend l'eau, mais aussi pour accepter sa propre personnalité qui se révèle si différente des critères qu'il avait élaborés dans son plan de vie... C'est un très beau cheminement intérieur, tout à le fois réaliste et émouvant.
Comment accepter une homosexualité qu'on n'avait pas même soupçonnée, comment laisser partir Hayden tout en continuant de l'aimer sans plus se tromper sur la façon de le faire...

Erwan petit à petit va prendre de la place dans cette vie compliquée, devenant un asile, celui auprès de qui Simon retrouve un nouveau souffle, peut poser tous ses costumes pour laisser parler sa nature profonde, parvient à retrouver sa vraie personnalité, les envies de son âge et oublier tous ses soucis et ses obligations...
Erwan si parfois ne comprend pas Simon et s'impatience un peu de la lenteur de l'évolution de leur relation, jamais il ne le bouscule vraiment, il ne lui demande pas une fois de choisir entre lui et sa famille, s'oubliant souvent pour penser avant tout à Simon et  il fait preuve d'une vraie patience et d'un amour infini....

Les épreuves s'accumulent - peut être un peu trop parfois, il y a quand même une surenchère qui m'a semblé un peu exagérée parfois : les problèmes de sa sœur, avec sa mère etc.... on a l'impression que ça n'aura jamais de fin, ce serait le seul reproche que je pourrai émettre mais il est bien minime au regard du plaisir de lecture.... - mais jamais Simon ne plie et avec l'aide d'Erwan, de Loïc et sa famille, il va surmonter toutes les difficultés et parvenir à recréer une famille.

J'ai beaucoup aimé voir Simon osciller entre deux facettes : solide, plein d'assurance et véritable  pilier pour sa famille dévastée.... mais aussi plein de doute et hésitant dans sa relation avec Erwan auprès de qui il peut se permettre des faiblesses .... ce dernier  est son phare dans la vie tempétueuse qui le submerge. 

Une très jolie romance, pleine de sentiments délicats, d'amour, de tendresse et de poésie malgré la noirceur parfois du propos, elle met en scène de bien belles personnes auxquelles on ne peut que s'attacher.

Je veux absolument lire d'autres livres de Nathalie Marie, j'aime infiniment sa plume qui sait si bien décrire les sentiments et les émotions.... ♥♥♥

ma notation : 4/5

Black lies


Auteur : Alessandra Torre
Editions : Hugo Roman


Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !
Paru le 7 avril 2016

Mon avis :

Un livre très particulier dont la trame du récit est particulièrement bien tissée.
Le livre s'ouvre  sur une première scène très provocante, non pas tant par les faits que par les sentiments qu'elle provoque.
On est loin des histoires pleines de romantisme et de tendresse, très loin même. Dès le prologue le ton est donné : l'héroïne apparaît immédiatement sous un jour détestable.... et la suite ne va pas vraiment la rendre plus sympathique....
Froide, manipulatrice, calculatrice, je n'ai jamais vraiment réussi à m'attacher à elle.
Elle est riche, belle, intelligente mais parait terriblement déshumanisée.

La rencontre avec Brian, un génie milliardaire ne m'a pas franchement fait rêver.... C'est un homme un peu trop lisse, trop parfait, trop dans la maîtrise et très vite on comprend qu'il cache un lourd secret que Jilian, sa tante, protège envers et contre tous.... surtout contre Hyliana...

Quel est ce secret si lourd, si violent que Hyliana prend un amant très vite après l'avoir découvert.... sans pour autant renoncer à l'amour de Brian tout en refusant de l'épouser....

Elle se perd dans les bras de Lee, l'exact opposé de Brian : c'est l'animalité, la passion contre la maîtrise et la pondération, la passion contre la raison, la tempête contre le calme... Et c'est dans ses rapports avec son amant que des passages m'ont le plus gênée, il a une façon très machiste de traiter la femme, même insultante parfois, Lee prend son plaisir sans même tenir compte de sa partenaire... C'est vraiment dérangeant de voir à quel point elle accepte et même aime servir d'objet sexuel...

Tu aimes ça, hein ? Être ma salope alors que c’est l’autre qui t’entretient ? Que je me serve de toi par tous les bouts et que je te renvoie brisée vers lui ?
Tout cela ne m'a franchement pas fait rêver.....


Pour la trame du récit, j'avoue avoir eu un flash sur ce passage précis

SPOILER
 Ce n’était pas normal qu’il soit si musclé. Il n’aurait pas dû avoir la peau hâlée, des bras bien taillés, un torse bien défini. Il aurait dû être pâle. Squelettique. Il passait douze heures par jour sous les néons, devant des ordinateurs
j'ai tout de suite pensé au film "Psychose" de Hitchcock et au dédoublement de personnalité


et j'ai lu tout le reste du livre dans cette optique ...tout collait impeccablement. L'auteur a parfaitement tissé toute la trame du récit , ne laissant rien au hasard, même les plus petits détails sont pensés et complètement imbriqués dans l'histoire.
A ce propos la plongée dans le passé, les allers et retours avec le présent rendent le récit plus vivant et le suspens plus prenant. Les changements de point de vues : le journal de Jilian morcelant le récit en une multitude d'indices s’emboîtent parfaitement en fin de livre : du grand art

Mais.... je regrette
- des personnages pas assez attachants et trop dans le contrôle, on perd vraiment le naturel qui rend une histoire encore plus belle. Quelques passages vraiment gênants...
Rien ne semble naturel, spontané dans cette histoire et j'ai tourné les pages avec un vague sentiment de malaise.

- la fin qui me laisse vraiment dubitative. C'est un peu commode et je reste totalement incrédule face aux facilités du dénouement..

Pour conclure : Un livre original, captivant, une histoire déstabilisante, jouant sur l'ambivalence, le secret et la provocation mais auquel il manque une vraie dimension pour me séduire complètement..

ma notation : 3,5/5

mardi 24 mai 2016

Dix instants de toi






Auteur : Lily Haime
Editions : MxM Bookmark




Découvrez cette courte romance de Lily Haime, mêlant amitié, amour et famille.


Nouvelle gratuite parue le 23 décembre 2015






mon avis :

Une très jolie histoire courte qui raconte comme l'indique le titre 10 moments de la vie de Nick et Jude, 10 moments importants comme 10 instantanés d'une magnifique relation.
Tout débute par la rencontre à l'âge de huit ans, rencontre qui scelle immédiatement une formidable amitié.
Jude est alors totalement chamboulé par le terrible accident de course qui a laissé son père sur une chaise roulante. Il y a de très jolies lignes sur les sentiments confus du fils pour ce père qui n'est plus tout à fait un héros, une pudeur et une blessure qu'on s'acharne à taire.
Toute sa famille doit déménager et c'est dans leur nouveau voisinage qu'il fait la connaissance de Nick, petit gamin solaire et attachant.
Entre eux, une forte connivence s'installe et malgré leurs différences, ils cultivent une profonde et solide amitié.

Jude est secret, rêveur, émotif, au tempérament artistique. Il prend conscience tôt de son attirance pour les hommes et garde enfoui au fond de lui son amour pour Nick. Mieux vaut préserver leur belle amitié plutôt que risquer le perdre en dévoilant ses sentiments,
Nick est un beau gars, plein d'assurance, sportif, populaire, qui collectionne les filles et qui se destine à des études informatiques.

Les chapitres alternent les points de vue et on les suit  dans ces 10 instantanés, au fil du temps, des confidences, des rires, des chagrins, des premiers émois, des premières amours, des déceptions, des non-dits, des tâtonnements, des questionnements, des rendez-vous manqués...... L'éloignement (thème déjà présent dans Mathias et Eden ♥), puis les retrouvailles....

Une belle histoire d'amour où les sentiments puissants peinent à émerger, à se dire, à s'imposer, où les deux personnages doivent se synchroniser pour enfin s'accorder.

La plume de Lily Haime nous emporte, et j'aime infiniment la palette des sentiments et des émotions qu'elle dépeint en si peu de pages avec tant de brio !

Pour finir, j'ajoute une mention particulière pour le père de Jude, quel personnage formidable qui donne une magnifique leçon de vie !

J'ai tout un tas de livres de Lily Haime dans ma PAL et je me réjouis d'avance, je sais déjà que je vais les aimer....

ma notation : 4/5

lundi 23 mai 2016

Bad Romance


Auteur : Céline Mancellon
Editions : Milady


Le jour ou plutôt la nuit où Chris rencontre Kate, ça ne se passe pas vraiment dans les règles de l'art. Lui a beaucoup trop bu et s'est trompé de tente, et elle, furieuse, le menace carrément. Chris n'est pourtant pas vraiment le genre de mec à qui on cherche des emmerdes. D'ailleurs, lui et son mode de vie de bad boy représentent tout ce que Kate tente d'éviter : les problèmes, elle en a déjà assez avec la mort de sa mère et la responsabilité de sa petite soeur sur les bras. Mais c'est compter sans l'étrange attirance qu'ils ont immédiatement l'un pour l'autre, presque à leur corps défendant...
Paru le 16 mars 2016





Mon avis

Un début de roman engageant plutôt drôle et bien mené, mais la suite n'a pas tenu toutes ses promesses...

Le roman s'ouvre sur la rencontre entre les deux protagonistes, une rencontre détonante où Kate va menacer d'un fusil harpon ce jeune gars éméché qui s'est glissé dans la tente de sa jeune sœur. 
La confrontation est amusante et pleine de saveurs et tout comme Chris on est très vite intrigué par cette jeune fille énigmatique, protectrice en diable qui semble vouloir se cacher dans des vêtements trop grands.
On découvre vite la vie difficile de Kate qui a pris en main la responsabilité de sa famille à la mort de sa mère, Elle est très attachante, totalement dévouée à sa famille.
Chris est quant à lui le bad boy par excellence, vivant de mauvais coups, sans vraiment de moralité. Il est très vite attiré par cette jeune fille si singulière qui ne ressemble en rien à celles qui défilent habituellement dans son lit.

L'histoire était bien partie, elle aurait pu me plaire, mais très vite le caractère particulièrement violent de Chris m'a rebutée, il frappe à tout va, murs, arbres, personnes, à la moindre contrariété. Ses deux potes Jo et Benny jouent un peu les garde-fous avec lui.
En outre, quelques points de l'histoire m'ont vraiment dérangée : la relation très bizarre qu'il entretient avec sa mère,  le fait d'avoir eu une liaison avec la sœur de Kate, c'est quand même très malsain tout ça et enfin et surtout le côté extrêmement macho et possessif qu'il montre envers Kate, c'est véritablement agaçant, il agit parfois tel un homme des cavernes, je n'ai jamais réussi à trouver ça touchant....
Alors oui, il affiche de vrais sentiments, son comportement change mais il n'en reste pas moins que la violence à répétition, ses écarts de conduite et les révélations finales m'ont refroidie.

Je n'ai pas non plus très bien compris les relations troubles entretenues avec son patron, pourquoi il continuait à travailler pour lui, le personnage de David entre eux qui tout le long du roman est mystérieux et nous questionne, se révèle au final sans réelle consistance...

La fin ne m'a vraiment pas convaincue, la violence et les explications données n'ont pas réussies à me rendre Chris plus sympathique, le temps s'allonge et les retrouvailles sont sans grande saveur...

Bref une lecture décevante malgré quelques très bons moments. 

ma notation : 3/5

dimanche 15 mai 2016

Quelques notes.... et des mots #5





Aujourd'hui ce sera Linda Lemay , on en a parlé cette semaine entre Pots....
j'adore cette chanteuse, je ne rate aucun de ses concerts quand elle passe dans le coin....
sa voix, ses textes, son humour dévastateur, j'aime absolument tout ! ♥♥♥
Peut-être ma chanson préférée : La visite 


Une dédicace à ma Bidoulolo ☺♥ 




dimanche 8 mai 2016

Le petit génie, Pierre, dit Pi


Auteur : Nathalie Marie
Editions : Amazon


Pierre est un petit génie de l'informatique. Élève précoce, au physique quelconque et à l'allure improbable, il a longtemps subi les brimades de ses « camarades ». Très proche de sa mère et de sa grand-mère, il peut aussi compter sur sa meilleure amie Pascaline. Son seul ami, c'est 3.14, son ordinateur. Sa langue acérée et son intelligence lui ont permis d’affuter son humour : il s’en sert comme d’une arme de pointe et l'utilise sur tous les tons. Recruté pour ses talents de hacker, il se retrouve à travailler dans la lutte antiterrorisme. Sa rencontre avec Léo va bouleverser sa vie, et réciproquement. Ce dernier, flic dans le même service, va craquer pour l'original Pierre, dit Pi. Leur attirance les surprend autant l'un que l'autre, mais sera-t-elle suffisante pour résister à leurs différences ?
Paru le 22 avril 2016



Mon avis :

Le Petit génie, Pierre, dit Pi

Si vous avez des bleus à l'âme, si vous êtes morose et si le blues vous submerge, rien de tel que la lecture de ce livre pour vous redonner le sourire.
Ce livre est un véritable condensé de tendresse, de douceur et d'humanité.. J'aime beaucoup, j'aime vraiment, j'aime infiniment sans aucune restriction ! 

Pierre est un personnage vraiment extra-ordinaire : à 24 ans, il vit en marge de la société, entouré de 3 femmes aimantes mais un peu étouffantes qu'il laisse volontairement envahir sa vie: sa meilleure amie Pascaline, sa mère qui lui cuisine des petits plats et lui lave son linge et sa grand-mère qui lui tricote des pulls improbables...
Ses journées se passent en tête à tête avec 3,14, son ordinateur, parce que Pierre est un génie, un de ceux qui sont tellement intelligents que toutes les petites choses prosaïques de la vie leur importent peu.. Il a la tête pleine de chiffres et de formules et aime affûter son intelligence sur des problèmes divers.
Pierre, c'est aussi ce jeune homme que les blessures de la vie ont poussé à se replier sur lui-même, souffre-douleurs des imbéciles pendant de nombreuses années, il ressent un manque de confiance abyssal et tente par tous les moyens de s'effacer : des vêtements trop amples, des lunettes teintées trop grandes, tout ce qui peut faire écran entre lui et le monde pour lequel il se sent si inadapté.
Et inadapté, il l'est assurément, il a beaucoup de mal à s'intégrer dans tout ce qui régie une société, l'autorité le hérisse, la ponctualité est une notion qu'il ne connait pas....

Lorsqu'il intègre une unité de police spécialisée dans la lutte contre le terrorisme qui le recrute pour ses qualités de hacker, il aspire à un petit coin tranquille - voire un placard à balais -  pour rester dans sa bulle, mais c'est terrifié qu'il découvre qu'il va devoir partager  son bureau avec deux autres agents : Antoine et Léo. Si le premier lui semble inoffensif et tout à fait gérable, il n'en est pas de même du second. Grand, beau, ténébreux, Léo est un homme viril et Pierre se sent immédiatement petit et vulnérable à côté de cette masse de muscles et de testostérone.
Quant à Léo, il voit ce jeune gars insignifiant, petite silhouette fragile, d'un œil critique.Très vite, il le plaisante, le surnomme geek au grand dam de Pierre.
Celui-ci se révèle un interlocuteur bien plus percutant que ne le laisse penser sa retenue. Les dialogues sont savoureux, Pierre est d'un humour ravageur, sarcastique. Sa répartie est redoutable.
J'ai particulièrement aimé l'alternance des points de vue qui nous permet de suivre les pensées des deux protagonistes, on s'attache ainsi à chacun d'eux.

Très vite, Léo va se sentir attiré par ce si singulier petit gars qui manie le paradoxe, à la fois timide et batailleur, voulant passer inaperçu et arborant des pull-overs extravagants qui attirent tous les regards, Pierre est une véritable énigme.
Puis un jour, Léo va rencontrer le regard le Pierre, il va tout bonnement chavirer parce que Pierre c'est aussi ce regard absolument magnifique  qui est une véritable fenêtre sur sa belle âme. Léo n'en ressort pas indemne...

son regard plonge dans le mien et j’en reste comme deux ronds de flanc. La peau sous ses yeux est rouge, comme s’il avait pleuré ou qu’il s’était terriblement retenu, et ses iris me clouent sur place. Je n’ai jamais vu une telle transparence. Ils sont d'un bleu vert incroyable. Ils sont flous et lointains à cause de sa myopie, et pourtant, je les sens sur moi avec une telle intensité que j’en frissonne.

 Je n’arrive pas intégrer la beauté de ses yeux, de ce bleu piqueté de vert plus on s’approche de la pupille, de leur clarté, de leur lumière.

 Les sentiments s'installent et que cette relation est belle ! Deux gars aussi différents que tout sépare ne semblent pas pouvoir s'accorder, une différence d'âge, Léo a 8 ans de plus, l'un solide comme un roc, l'autre tendre et fragile,  et pourtant ça fonctionne, il y a tant d'amour, de compréhension.... Léo n'a de cesse  de tenter de conforter Pierre toujours en insécurité. Je crois bien que le contraste entre cette apparence de flic robuste, viril et la tendresse dont il fait preuve , la délicatesse avec laquelle il entoure Pierre est une des choses qui m'a le plus touchée. Il l'accepte avec toutes ses singularités, et fait preuve d'un respect magnifique. Il est également très protecteur comme le montre la scène  de la vendeuse de parfum, Léo n'accepte pas que le moindre affront soit fait à Geeky et c'est réjouissant de voir comment il lui ménage une petite revanche afin de regonfler son égo... Tout est fait avec intelligence et tact !

Toutes les scènes entre eux sont belles, jusqu'aux scènes intimes, ils ont beaucoup d'égards l'un pour l'autre,  de complicité et d'empathie, jamais de disputes interminables, de règlements de compte et Léo aide Pi à sortir de sa coquille, à s'épanouir, à dialoguer. Petit à petit, Pierre se dévoile et c'est parfois bouleversant d'humanité, c'est tellement rare de savoir vraiment aimer !
— Tu sais, ma grand-mère est âgée et pas éternelle. Tant qu’elle est encore capable de tricoter pour moi et d’y prendre plaisir, je porterai ses pulls, que j’ai l’air d’un con ou pas. Il y a belle lurette que les regards moqueurs qu’on peut me jeter me laissent de glace. Ma grand-mère a bien plus d’importance que tous les inconnus que je croise dans une journée.
Il y a de l'émotion à foison mais il y a aussi beaucoup d'humour. Quelques passages sont à mourir de rire, les dialogues bien souvent où Pierre manie le verbe avec adresse et je pense également à l'épisode où Léo reçoit le cadeau de la famille de Pierre...Quel fou-rire, j'en ris encore !

Je ne peux pas finir mon avis sans parler des pyjamas doudous de Pierre qui m'ont fait totalement fantasmer pendant ma lecture. J'ai désormais une furieuse envie de pyjamas imprimés !
Sérieux !.....Si ce n'est pas le signe d'un grand livre ça ! Afficher l'image d'origine Bouche ouverte

J'ai lu ce livre en epub et maintenant je le veux en papier comme tous mes livres coups de cœur !
 J'aime pouvoir les feuilleter, les manipuler ! Ils doivent trôner en bonne place dans ma bibliothèque ! 




ma notation : 4,8/5





First Love



Auteur : James Patterson et Emily Raymond
Editions : Hachette




Axi, seize ans, est une fille bien sage et bonne élève. Surtout pas du genre à s’attirer des ennuis. Alors, forcément, quand elle propose au beaucoup moins raisonnable Robinson, son meilleur ami, de sécher les cours et fuguer pour traverser les Etats-Unis, il n’en croit pas ses oreilles.
Paru le 27 avril 2016







Mon avis :

Trop triste, trop dur, trop rapide..... trop tout.... Et certainement pas le bon moment pour moi pour lire ce livre.....

L'objet livre est magnifique, j'ai adoré tourner les pages, voir toutes les photographies qui jalonnent le texte.

J'ai pris beaucoup de plaisir à le feuilleter et à lire les premières pages. Cette jeune fille sage qui  s'encanaille et qui entraîne son meilleur ami dans un road-trip incroyable était très séduisant, mais très vite une chape de plomb m'est tombée dessus, l'histoire devient terriblement dure et on voit les choses se dérouler inexorablement sans aucune échappatoire possible. 
Petit à petit, au fil des pages, j'avais besoin de poser mon livre, de souffler, je me suis détachée des personnages imperceptiblement, une façon certainement de me protéger et de ressortir indemne de ce récit....

Le road-trip qui semblait répondre à un besoin de liberté de deux ados prend une dimension tragique, il est surtout question de vivre intensément et dans l'urgence, ce qui les amène à des débordements qui parfois m'ont paru exagérés : vol, effraction, braquage....etc....

C'est un livre sur la maladie, sur la mort, sur l'amour, et si il y a de très jolis moments,  c'est triste, intensément triste et je vous assure qu'on ne referme pas le livre avec le sourire aux lèvres....

Bref, il me faut une lecture légère et drôle maintenant, une vraie nécessité !

ma notation : 3,5/5



vendredi 6 mai 2016

Cité 19 - Tome 1 - Ville noire


Auteur : Stéphane Michaka
Editions : Pocket Jeunesse



Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l'a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifer le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu'il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d'un inquiétant personnage. Elle suit l'homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille... 150 ans plus tôt !Pour Faustine, c'est le début d'une série d'aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l'Histoire.
Paru le 7 octobre 2015





Mon avis :

Une jolie histoire très originale qui m'a emportée dès les premières pages. Ce que j'ai aimé : la plume de l'auteur et sa façon de croquer ses personnages qu'on appréhende rapidement dans leurs différents aspects.

Faustine est une héroïne attachante, au caractère bien trempé, qui traverse des crises identitaires propres à l'adolescence amplifiées par l'absence de sa mère.
D'un tempérament particulièrement indépendant, elle prend son envol très tôt et dès ses 17 ans vit dans son propre studio....
Sa passion : l'histoire, certainement parce qu'elle a grandi  dans les couloirs et dans l'atelier de restauration des œuvres du musée où son père loge en tant que gardien-chef.
Pour elle, le passé n'a plus de secret et elle traverse la vie avec un regard en arrière, les mains habillées de mitaines en dentelle.
Cette jeune fille, même précoce, reste une adolescente avec ses émois et ses questions. Avec Manon et Vickam, ils forment un trio amoureux non exempt de compétition et de jalousie...

Mais voilà qu'un jour, le petit monde de Faustine vole en éclats, elle apprend le décès de son père qui restait sa dernière ancre dans une vie un peu à la dérive...
Et des phénomènes bizarres surviennent autour d'elle : un mystérieux Dandy croise ses pas continuellement, des tracts étranges jalonnent son chemin offrant un voyage dans le temps...une station de métro le soir après le passage de la dernière rame et l'impensable se produit..... Faustine se réveille dans le Paris Haussmannien. Pour une férue d'histoire comme elle, pas de gros problème pour trouver ses marques !

Que j'ai aimé toute cette partie du roman, sa plongée dans la grande et la petite histoire, le reconstitution de l'époque, les petites gens, les métiers, les difficultés.... Faustine devient Faustin et trouve un job dans un journal et part enquêter sur un tueur dans les rues de Paris.
C'est passionnant !

Et puis arrive l'inattendu, le switch, j'en suis restée pantoise....
Une mise en abîme du récit, un nouveau point de vue, des personnages inconnus jusqu'alors prennent le devant de la scène.
Je dois avouer que si tout cela est vraiment extrêmement bien trouvé, bien pensé, le canevas tissé très serré, j'ai eu un pincement au cœur de voir se déplacer ainsi tout le livre vers une optique plus scientifique, moi j'aimais bien le côté fantastique inexplicable.....
J'ai été un peu (beaucoup même) moins emportée par la fin du livre...
Un petit bémol pour le personnage de la mère incompréhensible pour moi.... SPOILER toutes ces années sans s'intéresser à sa fille.... et d'un seul coup d'un seul.... je reste un peu sceptique....

Je lirai la suite parce que je suis très curieuse de voir jusqu'où va aller l'auteur, quelle imagination dans ce premier tome et je m'attends désormais à tout !
Je me demande ce qui va arriver à Manon et Vickam, et comment Faustine va se sortir de tout ça !

ma notation : 4/5


dimanche 1 mai 2016

Mes lecture du mois d'avril 2016



Encore de bien jolies lectures, de bien belles découvertes, des coups de cœur et
 deux lectures communes dont une inoubliable ♥♥♥

Des auteurs que j'affectionne et qui ne me déçoivent jamais : RJ Ellory et Fleur Hana
La découverte de la plume acérée de Clémentine Beauvais
Un tsunami émotionnel avec Mathias et Eden de Lily Haime ♥♥
Le suspens palpitant de Nil de Lynne Matson











Dragon de glace de George R R Martin 4/5
Scandaleux Ecossais - Tome 2: Le Quadrille de Suzanne Enoch 4,75/5
Summertime de Fleur Hana et Jacinthe Nitouche 4,7/5
Les petites reines de Clémentine Beauvais 4,5/5
Nil de Lynne Matson 4,5/5
Audrey retrouvée de Sophie Kinsella 3/5
Le secret de Miette de Marie de Palet 3/5
Mathias et Eden - Tome 1 : Sans toi de Lily Haime 4,75/5  ♥
Mathias et Eden - Tome 2 : Avec toi de Lily Haime 4,75/5 ♥
Papillon de nuit de RJ Ellory 4,75/5 ♥
Black Lies de Alessandra Torre 3,8/5
Dix instants de toi de Lily Haime 4/5



Vo du mois




Starcrossed - Tome 1 : Bad Romeo de Leisa Rayven 4,5/5

Quelques notes.... et des mots #4







Aujourd'hui, je vous propose 3 versions d'une même chanson :
  Les Bêtises de Sabine Paturel

Je trouve particulièrement intéressant de voir comment l'identité et la sensibilité propres à chaque interprète peut insuffler une dimension différente à chaque fois à une même chanson.
A quelle version êtes-vous le plus sensible ? 

Bonne écoute ♪♫


# 1 Sabine Paturel



# 2 Elodie Frégé



# 3 Julien Doré