dimanche 26 juin 2016

Quelques notes.... et des mots #6





Aujourd'hui ce sera Yves Jamait , ce matin quelqu'un m'a dit qu'il détestait les dimanches et j'ai pensé immédiatement à lui et sa fabuleuse chanson ....
J'adore ce chanteur, je l'ai vu en concert plusieurs fois.... Il est fabuleux sur scène et ses textes sont toujours plein de profondeur, ses mélodies entêtantes..... J'aime sa voix rugueuse qui raconte son parcours, sa vitalité, sa casquette vissée sur la tête, son humanité...

Très sûrement  ma chanson préférée, celle avec laquelle je l'ai découverte et qui m'a scotchée sur mon canapé, je suis immédiatement tombée en amour  :
Dimanche


Une dédicace à ma petite Aude ☺♥ 







mercredi 22 juin 2016

Nolan & Touzani T1 : Les voix du passé




Auteur : Nathalie Marie
Editions : Mix Editions


Martin Nolan, inspecteur à la criminelle, est un flic froid et distant. Ismaël Touzani, son jeune collègue, est son opposé. Ensemble, ils vont mener l’enquête sur une affaire de meurtre.

Pour Nolan, qui refuse toute relation allant au-delà de quelques heures, l’attirance qu’il ressent pour Ismaël est dérangeante. Pour ce dernier, c’est l’occasion rêvée de faire tomber les barrières de cet homme superbe, aux ombres mystérieuses qui, pour son plus grand plaisir, aura bien du mal à lui résister.

Paru le 10 février 2016



Mon avis

Troisième titre de l'auteur que je lis et j'aime vraiment beaucoup beaucoup la plume de l'auteur ! Je crois bien que je vais lire tous ses titres sans hésitation aucune ...

Martin Nolan est un flic et dès le départ il y a un profond contraste entre le flic sûr de lui, charismatique, froid, plein d'assurance, admiré et craint tout à la fois que l'on voit à l'oeuvre dans son boulot et la profonde humanité, les failles, les blessures, la désespérance que l'on peut noter dans les lignes de son journal.
Que j'ai été touchée par ce journal, ces confidences d'un homme en proie à la solitude, aux rendez-vous sordides dans les arrières salles de bar, échanges sexuels rapides sans émotions qui laissent un relent d'amertume et de culpabilité, pour satisfaire les corps à défaut des âmes !
On le sent hanté par des fantômes venus du passé, on sent un désespoir cru et rugueux qui vous écorche le cœur et qui laisse peu de place à l'espoir.
Avec des mots directs, sans fioritures vaines, il raconte sa douleur, dans des souvenirs poignants : le superbe portrait d'une mère énigmatique, la relation difficile avec un père qu'il se refuse obstinément à aimer.
Seul rayon de soleil dans une vie privée faite d'ombre et de solitude, Lisa la petite sœur espiègle...

J'aime imaginer cet homme au creux de la nuit faisant courir le stylo pour poser des mots sur ses maux, pour effilocher cette sensibilité immense qu'il cache si profondément... des mots qui me sont allés droit au cœur !

Ismaël Touzani, jeune flic beau et d'une grande sensualité nouvellement arrivé dans le service, est attiré par cet homme imposant et fascinant. Il dissimule cette attirance parce qu'il pense, comme tout un chacun, que Nolan est hétérosexuel. Lui aussi a ses blessures, une famille qui l'a rejeté sans appel pour ce qu'il est... Quoi de plus violent qu'un tel rejet qui condamne son essence même ! 

Une enquête autour d'un meurtre va les amener dans un bar gay, les amener à une plus grande promiscuité.
Touzani, lorsqu'il comprend l'orientation sexuelle de Martin, ne va pas le laisser s'échapper, il sait ce qu'il veut et il ne va avoir de cesse qu'il l'obtienne.

Entre eux, la relation s'établit vraiment joliment. Martin découvre un mode de relation qui lui a toujours été inconnu,  sensualité, tendresse, complicité... on retrouve tout cela et plus encore...
J'ai adoré la façon dont Nolan d'un regard acéré et pertinent prend la mesure des situations et prend des décisions immédiates qui ne sont pas sans conséquences, mais pour lui l'essentiel est de protéger Ismael encore et toujours...
C'est un homme solide, foncièrement humain qui ressent de l'empathie pour les autres, il est d'une telle profondeur... Comment ne pas fondre pour lui....

Touzani est beaucoup moins assuré vis à vis des autres, il doit assumer son homosexualité en plus de son origine maghrébine dans un milieu où ni l'une ni l'autre ne sont facilement acceptées. Son manque de confiance est abyssale et il a un besoin désespéré d'être accepté dans son boulot, la peur d'être rejeté une fois de plus s'il laisse échapper la moindre information intime sur lui est infinie... Martin comprend, accepte, accompagne et protège.... 

Dans ce tome, l'enquête si elle n'est pas inintéressante (loin de là) n'est pas le propos principal, elle est prétexte au rapprochement des deux hommes à la construction d'une relation où il faut savoir jongler entre vie privée et professionnelle , difficile lorsque les deux sont autant entrelacées...

Une plume toujours aussi belle qui nous plante chaque émotion en plein cœur sans coup férir... Une sensibilité et une humanité des personnages qui me bouleversent...L'enquête est bouclée et je me jette immédiatement sur le tome 2 pour poursuivre l'aventure de ce couple terriblement attachant et surtout pour le formidable personnage qu'est Martin Nolan dont je suis tombée follement, éperdument amoureuse ! 



ma notation : 4,7/5





lundi 20 juin 2016

Une nuit à Rome (L'intégrale)


Auteur : Jim
Editions : France Loisirs





Raphaël vit depuis un an avec Sophia. Quelques jours avant ses 40 ans, il reçoit une cassette vidéo. En la visionnant à sa fête d'anniversaire, il se revoit vingt ans plus tôt avec Marie, son amour de jeunesse. Les deux s'étaient promis de passer la nuit de leurs 40 ans ensemble à Rome, quoi qu'il arrive...

Une belle histoire sur la vie, l'amour et le temps qui passe.






Mon avis :

Une bande dessinée au beau graphisme classique...

L'histoire s'ouvre sur un prologue dramatique qui nous laisse présager une fin tragique,et l'on repart immédiatement dans un flash-back pour suivre Raphaël, la quarantaine, bien installé dans une vie confortable auprès de Sophia, la fille de son patron.
Pour ses quarante ans, une cassette arrive par la poste à son nom et va chambouler tout son équilibre... Marie, son amour de jeunesse, lui écrit du passé pour lui rappeler une promesse d'alors : passer ensemble leur nuit d'anniversaire pour leurs 40 ans...

Raphaël va longuement hésiter, quoique pas si longuement que ça finalement.... On le voit en proie au violent désir de répondre à cet appel , mais culpabilisant de tromper ainsi Sophia, pourtant on sent confusément qu'il ne pourra pas résister... Marie est un mirage de ses 20 ans, une sorte de rappel de ses enthousiasmes d'antan, de sa jeunesse qui s'éloigne inexorablement.... Et bien qu'il ait eu le cœur brisé déjà deux fois par sa faute, il va embarquer pour Rome à la poursuite de ses rêves passés...

S'en suit une rencontre et une nuit pleine de sensualité mais aussi de culpabilité...

Cette bande dessinée est une profonde réflexion sur le couple, l'amour, le désir, les illusions et désillusions...
Raphaël  aime Sophia mais il se comporte véritablement comme un lâche et un salaud.... 
On le voit balancer entre remords et pulsions irrépressibles et rien ne peut l'empêcher d'aller au bout de cette nuit....

Quel message amer et désabusé de la part de l'auteur, l'amour ne suffit pas, le désir d'autre chose est omniprésent même pour le pote de Raphaël , heureux en couple, qui entend le chant des sirènes auquel il va résister en luttant contre lui-même... seule petite bulle de respiration mais qui n'est pas suffisante pour donner un élan d'optimisme....

Je n'ai pas réussi à aimer le personnage de Marie, cette splendide brune à la silhouette parfaite, instable, mal dans sa peau, incapable de se poser auprès d'un homme, louvoyant comme une anguille au contraire de Sophia, tellement touchante dans sa souffrance et ses déchirements...

Le switch de fin n'a fait que renforcer le côté désabusé et je suis ressortie de ma lecture avec un vague malaise et certainement pas avec le sourire...

Pour finir, le graphisme et les couleurs sont au service du récit, on voit toutes les expressions des émotions et les planches se succèdent dans des tons ocres ou bleus, suggérant la dualité des personnages....
Une réussite !

ma notation : 3,8/5



mercredi 15 juin 2016

Anna héritière de Lumière - Tome 1 - Fais un vœu



Auteur : Sandra Léo
Editions : DreamCatcher



Je m'appelle Anna. Je viens tout juste de souffler ma dix-huitième bougie. Je menais une vie tout à fait banale avec mes amis et vivais même ma première grande histoire d'amour. Tout ça, c'était avant que ma famille ne me révèle mon passé. Un passé lourd de secrets liés à la mort de ma mère, alors que je n'étais qu'une enfant. Aujourd'hui, je dois apprendre à me battre car je suis en danger, je ne suis plus tout à fait comme les autres, je suis un être de Lumière.
A paraître le 27 juin 2016





Mon avis :

Un livre plein de surprises ou l'on ne s'ennuie jamais, les péripéties s’enchaînent et l'on tourne les pages sans même s'en apercevoir.

Après un prologue fascinant qui laisse planer le doute et le mystère, on plonge dans l'univers très simple d'une jeune fille sans histoire. Anna mène la vie d'une adolescente on ne peut plus normale, partageant sa vie entre le lycée, ses amis Julie et David et sa famille : un père un peu lointain, une grand mère aimante et une baby-sitter devenue comme une grande sœur Suzanne... 
On suit ses premiers émois amoureux devant le beau et ténébreux William, on assiste aux résultats du bac... Bref une vie d'adolescente comme tant d'autres dans un milieu très favorisé. 

Mais le jour de ses 18 ans, lors de sa somptueuse soirée d'anniversaire, son père et sa grand-mère vont lui révéler des secrets sur sa lignée, sur sa famille, sur elle-même et tout son petit monde va être totalement chamboulé... Tout bascule avec ses révélations.
Anna va se redécouvrir et surtout apprendre à gérer toutes les possibilités qui s'offrent désormais à elle. J'ai d'ailleurs beaucoup beaucoup aimé tous ces passages où elle prend conscience de ses dons, où elle apprend à les maîtriser... Forte de ses nouvelles capacités, Anna n'a pourtant pas les réponses à toutes ses questions, il reste encore beaucoup d'interrogations qu'il faudra lever et surtout toute sa relation avec William va être remise en question....

Le monde d'Anna est désormais partagé en deux parties très contrastées, le monde de la Lumière et le monde des Ténèbres, deux parties qui sont ennemies et qui ne peuvent se côtoyer sans se causer de grandes souffrances.

Et c'est là que j'ai trouvé que le personnage de William prend toute sa densité, il n'y a rien de manichéen chez lui, il est fait d'ombres et de flammes, il est rebelle et ne réagit pas comme on l'attend. Dans ce monde si bien déterminé, c'est le personnage qui donne de l'épaisseur au récit et c'est pour moi le plus intéressant de tous.
J'ai beaucoup aimé les combats qu'il se livre à lui-mêmes, ses douleurs, sa passion, ses interrogations et ses choix.
J'ai d'ailleurs eu parfois du mal avec les réactions d'Anna à son encontre... Son amour à lui est flamboyant et il est prêt à tout pour elle..

Si j'avais un petit reproche à faire à ce livre, c'est de n'avoir pas assez approfondi le pan psychologique, j'aurais aimé plus de développements sur les errances de William. Le récit se déroule parfois un peu vite à mon goût. Il y a aussi quelques facilités dans la trame de l'histoire, des raccourcis un peu pratiques mais on se laisse doucement porter par la plume de l'auteur. A ce propos je voudrais souligner que c'est un plaisir de lire un texte écrit au passé simple, ça devient tellement rare...

Outre ses personnages attachants, son univers singulier, ce premier tome est mené tambours battants : amour, déchirements, passion, magie, danger, enlèvements, suspens, affrontements, mystères, révélations... Chaque chapitre amène son lot d'aventures et de surprises et le lecteur est emporté par le flot continu sans jamais se lasser.

Pour finir, quelques points m'ont particulièrement plu :
en premier lieu, les divers points de vue offerts au lecteur : celui d'Anna bien sûr, mais aussi celui de William et d'autres personnages. Cette alternance de perspectives donne du souffle au récit et maintient un intérêt constant !

en second lieu, le cadre où se déroulent les événements : le manoir où elle vit est  idyllique,  et se retrouver au cœur de ma propre ville, arpenter la rue Saint-Rome ou la rue des Filatiers ne peut que trouver une résonance particulière pour moi. Cette familiarité m'a rendue l'histoire plus proche... 

Une première découverte d'un auteur que j'aurai beaucoup de plaisir à lire encore... Vivement le tome suivant où j'espère vraiment côtoyer une fois de plus William et Anna... poursuivre l'histoire de cet amour impossible qui renverse les certitudes ...

Un grand merci  aux éditions DreamCatcher pour l'envoi de ce service presse. 

ma notation : 4/5


mardi 7 juin 2016

Sur la ligne...: Tome 1 - Sur le fil du rasoir



Auteur : Bridget Page
Editions : Auto-édition - Amazon

Avez-vous un jour imaginé que votre existence puisse, en un instant, virer à la tragédie ? Que se passerait-il si, en une fraction de seconde, vous perdiez ce qui vous était le plus cher, ce qui faisait toute votre vie ? Qu’arrive-t-il lorsque le mal absolu croise votre chemin et vous fait sienne ? Et, plus important que tout, comment y survit-on ? En 3 tomes, "Sur la ligne" vous entraîne dans le cauchemar d’Emma. Plongée en enfer, elle en ressortira anéantie, changée à jamais. Vivez, pas à pas, le difficile combat qu’elle devra mener pour réapprendre à vivre et, peut-être, à aimer. Comment parvient-on à poursuivre sa route lorsque tant d’autres sont morts ? Où trouve-t-on la force de ne pas sombrer ? Comment peut-on à nouveau accorder sa confiance à un autre être humain ? C’est ce qu'Emma découvrira aux côtés de Constant, témoin de son passé et acteur de son futur.
Paru le 16 mai 2016




Mon avis :

Un roman percutant, très sombre qui s'appuie sur une psychologie fouillée des personnages.

Une banque, une prise d'otages et très vite un huis clos étouffant s'installe entre un triangle de protagonistes
- Emma , otage qui va vivre un véritable enfer 
- Stan, le preneur d'otage
- Le négociateur

Unité de lieu (la banque), unité de temps (quelques heures), unité d'action (la prise d'otages).... on est là dans les règles du théâtre classique où l'intérêt ne se disperse pas en mille petits riens mais se focalise sur une intrigue dramatique qui devient très vite une véritable tragédie...

C'est un livre cruel, sanglant où la vie des gens se cueille en un instant. La violence est omniprésente, violente physique avec viols, coups, meurtres, violence psychologique de tous les instants... L'enfermement dans les locaux de la banque resserre encore l'impression de piège et d'un enchaînement inéluctable.  Le téléphone devient un objet essentiel jouant seul le lien vers l'extérieur et la lumière, rattachant Emma à une réalité et un espoir...

La force de ce livre n'est pas seulement dans la concentration oppressante de l'intrigue, elle tient aussi dans la construction même du roman. On alterne les points de vue, on vit les heures au rythme des émotions d'Emma : chagrin, désespoir, terreur, culpabilité, résignation, lutte, lâcheté, courage, , mais on entre aussi dans la tête de Stan pour y trouver une complexité atterrante: la vie a si peu de prix pour cet homme-là et l'on assiste aussi au combat un peu désespéré du négociateur, un homme profond et humain... Des liens particuliers se créent, se nouent et se dénouent entre ses trois là, des liens de fascination, de haine, de confiance , de méfiance, de compréhension et de dépendance...la plume acérée dissèque ses personnages avec beaucoup d'acuité,...

Cette alternance donne un véritable rythme au récit et le lecteur se perd dans les méandres de la noirceur et de l'effroi, manquant parfois de souffle au bout d'une page, surpris par les nombreux coups de théâtre, retournement de situation ou tout simplement par  la violence des sentiments décrits...

Pas une éclaircie, un tome oppressant, où la tension s'étire, enfle page après page jusqu'à un final auquel je ne m'attendais pas... 
J'ai refermé mon livre en proie à un vague malaise, à la fois admirative du brio de l'auteur mais aussi assommée par la noirceur du propos... Trop sombre, trop dur, trop de désespoir...

Je lirais la suite très certainement et je pense vraiment que cette histoire devrait s'appréhender dans sa totalité, l'après étant une composante essentielle pour adoucir et replacer l'histoire dans un contexte plus large.



ma notation : 3,8/5 





lundi 6 juin 2016

Escale surprise


Auteur : Eva Justine
Editions : Amazon



Flash spécial :

En direct de Miam où notre correspondant nous informe de la disparition des écrans radars d’un avion-taxi reliant Les Bahamas/Miami, avec à son bord Jefferson Morison, héritier de la chaîne des boulangeries Morison. Les secours ont été dépêchés sur la zone où le dernier signal de l’avion a été transmis. Aucun appel de détresse n’ayant été lancé, les autorités maritimes et aéronautiques ne font actuellement aucun commentaire. La malédiction des triangles des Bermudes a-t-elle encore frappé ? Nous ne manquerons pas de vous tenir informés lors de notre prochain bulletin d’information.
En se réveillant sur une plage déserte, Jeff et Daniel réalisent à quel point ils sont chanceux d’avoir survécu à l’atterrissage forcé de leur avion. En attendant les secours, le pilote utilisera une bonne dose d’inventivité pour assurer leur survie, alors que son passager déploiera toute une série de stratagèmes pour séduire celui qui semble malheureusement hermétique à toutes ses tentatives.
Et si, finalement, le phénomène étrange qui recouvrait cette île…s’appelait tout simplement l’amour.

Mon avis :

Deux hommes très différents, l'un sombre et réservé, l'autre ouvert et volubile se retrouvent dans un avion lors d'un déplacement privé. Dan le pilote connait son affaire et ne tient pas à s'embarrasser à papoter avec son passager, lequel finit par s'endormir, faute d'interlocuteur...
Mais rien ne se passe comme prévu !...
L'avion survole le triangle des Bermudes et la légende prend une dimension bien réelle.... un crash ! et grâce au savoir faire de Dan, les deux occupants s'en sortent contusionnés mais indemnes !

Dès lors les voilà seuls sur une île déserte, dans une partie du monde où nombres d'avions ont totalement disparu, avec pour seul abri la carcasse de leur avion...
Entre eux, la solitude et la promiscuité créent des liens qui grandissent jour après jour.
Le désir naît et il faut voir tous les efforts employés par un Jeff entreprenant pour venir à bout des réticences de Dan !
C'est vraiment un jolie histoire qui joue à la fois sur le suspens du sauvetage espéré, sur l'exploration de l'île, sur l'organisation de la survie, sur le désir et les sentiments envahissants qui submergent les deux héros .

On suit toute leurs aventures avec grand plaisir, on s'inquiète, on s'attendrit, on sourit, on rit même franchement (ah le passage du "jockstrap", j'en ris encore !)
Le tout concourt à une lecture détente parfaite, que l'on savoure avec bonheur.

Le seul bémol sur ce récit étant la brièveté qui nous laisse un peu sur notre faim...J'aurais aimé plus de développements et de profondeur sur certains aspects ... (format oblige !) 
Une jolie plume que j'aurais vraiment l'envie et la curiosité de retrouver et redécouvrir dans un format plus long.

ma notation : 3,5/5


vendredi 3 juin 2016

Mes lecture du mois de mai 2016



Un mois qui va rimer avec la découverte de la plume de Nathalie Marie, pas moins de 4 livres lus et tous beaucoup aimés , en particulier Pi et aussi le personnage de Martin Nolan dont je suis tombée follement amoureuse !  
Je suis totalement conquise ♥♥♥♥

Un immense coup de cœur pour la poésie et la beauté de  Aristote et Dante découvrent les secrets de l'Univers,
le livre de Benjamin Alire Saènz ♥♥♥♥

Une seconde incursion dans le catalogue des éditions Sarbacane qui me donne une fois de plus très envie de poursuivre mes découvertes parmi leurs titres 


                 


                        

Cité 19 - tome 1 de Stéphane Michaca 4/5
Le petit génie, Pierre dit Pi de Nathalie Marie 4,8/5
First Love de James Patterson et Emily Raymond
Sunny boy de Nathalie Marie 4/5
Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers de Benjamin Alire Saènz 4,9/5 ♥♥♥
Les fragiles de Cécile Roumiguière 4,25/5
Bad Romance de Céline Mancellon 3/5
Une nuit à Rome de Jim 3,8/5
Nolan & Touzani T1 : Les voix du passé de Nathalie Marie 4,7/5 ♥♥
Nolan & Touzani T2 : Un monde d'ombres de Nathalie Marie 4,5/5 ♥♥
La parade nuptiale des bestioles à fourrure de Amy Lane 4/5
Escale surprise de Eva Justine 3,5/5
Sur la ligne...: Tome 1 -  Sur le fil du rasoir de Bridget Page 3,8/5

mercredi 1 juin 2016

La parade nuptiale des bestioles à fourrure



Auteur : Amy Lane
Editions : Reines-Beaux


Rance Crawford est éleveur d’alpagas, possède son propre moulin à laine, et s’est auto-proclamé râleur professionnel. Lorsqu’un petit blanc-bec tout gentil nommé Ben McCutcheon s’installe près de chez lui, Rance n’est que trop conscient que cette arrivée porte à deux le nombre total d’hommes gays dans leur minuscule ville. Il se retrouve instantanément et douloureusement épris, mais sait que le moindre geste qu'il pourrait avoir à l’encontre de Ben risquerait d'être perçu comme les avances d’un gars en manque. Se servant de sa meilleure arme (ses compétences préférées), Crawford se lance dans une mission pleine de silences gênés pour s’assurer que Ben ne ressente le froid de l’hiver coloradien sur aucune partie de son corps… en particulier son cœur.
Paru le 25 décembre 2015


Mon avis :

Un livre très court, à la fois tendre, touchant et drôle ! Un vrai bon moment de lecture pour une histoire singulière dans un univers qu'on ne décrit pas souvent...

Crawford est un homme qui vit un peu seul...C'est un homme renfermé, pas très doué avec les mots.... mais c'est un homme bon sous des dehors un peu rustre. Il s'est entouré d'un petit groupe de personnes dont il prend soin sans en avoir l'air, c'est véritablement un grand cœur, attentionné et prévanant.
Il est homosexuel assumé et s'il n"a pas de compagnon, il a pris ses habitudes de rencontres charnelles aussi vite expédiées qu'elles sont sans émotions avec Stanley auprès de qui il vient se ravitailler...

Lorsque Ben s'installe dans la propriété voisine, tout son petit monde est chamboulé. Il lui vient des tendresses et des envies de relations plus profondes, plus abouties..  Ben est tout son contraire, c'est un jeune homme solaire qui met tout le monde dans sa poche avec son sourire lumineux, il aime parler à l'infini....De bien jolis moments drôles et savoureux entre ce taiseux et cet expansif !

Entre maladresse, bévues et moments attendrissants, il va faire une cour tant assidue qu'originale qui ne manque pas de nous faire sourire et rire, nous laissant bien souvent attendris devant les tentatives maladroites de ce grand escogriffe au cœur tendre.
Tout l'univers de la filature est intéressant et on imagine cette grande carcasse avec des aiguilles à tricoter entre ses doigts noueux, tricotant les fils pour leur faire dire les mots qu'il ne sait pas dire.... bonnet, écharpe, mitaines, même la nature de la laine  a sa signification... C'est 
Un vrai fou-rire à la fin nous guette avec les derniers travaux de Crawford, il fallait oser !.... non je ne vous en dirai pas plus.... Lisez-le si vous voulez savoir ! 

Une lecture plaisir parfaite pour passer un moment de détente....
Et je n'ose imaginer le nombre de lecteurs qui vont se lancer dans la fabrication des modèles proposés en fin de livre .... mouarf  ...

J'espère vraiment une traduction des autres livres de l'auteur !

ma notation : 4/5