dimanche 16 octobre 2016

Relecture Thirds tomes 1 et 2 : petit complément





 

Auteur : Charlie Cochet
Editions : Dreamspinner Press


Je me suis lancée ce mois-ci dans la relecture de ces deux tomes avant de lire le troisième que j'attendais avec impatience et j'ai pris un vrai plaisir à retrouver tous ces personnages plus attachants les uns que les autres.... (J'ai bien plus apprécié Sloane cette fois-ci, même si ma préférence va toujours au formidable Dex!)
Je ne vais certainement pas refaire un avis complet (je mets ci dessous les liens vers ceux que j'avais écrits à ma première lecture), mais j'ai envie de parler d'un aspect qui m'a beaucoup interpellée dans ce livre et qui lui donne une densité et un intérêt supplémentaire.

Mon avis sur le tome 1                             Mon avis sur le tome 2

Lorsqu'on relit un livre, on n'est plus pris par cette sorte de frénésie de lecture qui nous pousse à avancer pour connaître l'intrigue principale et l'on voit tout un tas de détails, d'aspects, de subtilités qu'on n'avait pas mesurés pleinement la première fois... Et je peux dire que j'aime encore plus cette série qu'avant, elle recèle une vraie profondeur sous des dehors d'humour, d'aventures et de romance...

Dans ce monde créé par Charlie Cochet où certains hommes, suite à un vaccin,  ont muté en Thérians, j'ai été frappée de voir à quel point une partie des humains avaient du mal à accepter ces Thérians comme des êtres à part entière, intelligents, respectables etc.... et pourtant la mutation a frappé au hasard dans les familles...
Il est question de racisme extrême et si le gouvernement, après nombres de tâtonnements, a pris la mesure du problème, a légiféré pour donner les mêmes droits à tous, il a du créer le Thirds pour tenter de faire appliquer les lois et faire respecter tous les citoyens de façon égale.
Il y a des passages très durs à ce propos, des attentats contre des maisons d'enfants Thérians, des enfants abandonnés parce que leur famille ne les acceptent pas...
Mais pas que ..... Si la volonté affichée est de traiter tous les citoyens de façon respectueuse, il n'en demeure pas moins que les Thérians doivent se faire enregistrer et marquer (un tatouage dans le cou qui annonce leur forme animale) c'est une obligation et certains s'y refusent, ils vivent alors en marge, recourant au travail au noir.
Un court extrait qui m'a particulièrement  frappée :
Lors de son enquête, Sloane est amené à interroger l'un d'eux : 
— J’avais besoin d’argent. C’est dur de trouver du travail quand vous n’êtes pas Enregistré. On essaye de vous arnaquer, on ne vous paye pas toujours quand le travail est fait parce que de toute façon, il n’y a rien que vous puissiez y faire. Mademoiselle Thalia n’est pas comme ça. Elle paye toujours en temps et en heure.Il renifla, baissant les yeux sur ses doigts.
— J’ai une femme et des enfants à nourrir.
Sloane s’accroupit devant Everton, sa voix douce et compatissante.
— Alors pourquoi ne pas vous enregistrer. Pour eux ?
[.......]
Quand Everton reprit la parole, sa voix était basse.
— Je ne laisserai pas le gouvernement me marquer comme si j’étais un criminel. Ils disent que nous sommes des citoyens comme tous les autres, mais ils nous gardent sous surveillance, espionnent chacun de nos mouvements et nous traite comme des animaux. Nos existences nous rendent coupables jusqu’à preuve du contraire. Mon grand-père a été marqué une fois, en Allemagne. Je ne les laisserai pas me faire ça à moi ou à ma famille.
— Ce n’est pas la même chose, Lloyd, dix Sloane doucement.
Everton recula, ses yeux remplis de tristesse.
— Tout doit bien commencer quelque part, Agent Brodie.
Il y a quelque chose de tellement actuel dans ces lignes, dans le propos de ce bouquin.... Quelque chose qui me touche vraiment ...

Dans ce contexte bien particulier, le Thirds apparaît vraiment comme une organisation éclairée, chaque équipe est constituée en paire : un Humain et un Thérian,  dans une parité exemplaire et ils doivent se battre contre les préjugés de tous,  j'ai aimé sentir cette force qui les unit, cette complicité sans faille, ce lien indéfectible qui va bien au delà des différences, ce lien qui laisse penser que l'union est réellement possible .... et pourtant c'est souvent extrêmement difficile parce que tout le monde n'est pas issu d'une famille comme celle de Dex, une famille qui est un exemple incroyable d'ouverture et de tolérance comme le lui rappelle très brutalement sur frère Thérian Cael :

Cael se pencha vers lui et planta son doigt dans son gilet.
— Ce ne sont pas les FPH. Tu es dans notre monde maintenant et c’est effrayant, c’est laid et c’est bousillé. On ne te tapote pas sur la tête pour te dire combien tu es spécial d’avoir un père noir et un frère therian qui agite fièrement son drapeau arc-en-ciel avec toi. Ici, tu es un monstre comme le reste d’entre nous...
La société humaine est désormais séparée en deux camps bien distincts, il y a ceux qui acceptent et vivent en bonne intelligence avec les Thérians et ceux qui les conspuent et ne rêvent que de les mettre en cage, les considérant comme des animaux ! 
J'ai particulièrement apprécié que l'auteur n'ait pas de parti pris tranché, même si on sent quand même une inflexion vers les Mutants qui sont réellement maltraités (il faut remonter au traitement qu'ont subi les premiers Therians, l'enfance de Sloane qui nous est petit à petit dévoilée...), il émerge des extrémistes des deux bords, que le Thirds doit combattre de la même façon : l'ordre et la coalition. 
Ces deux groupuscules rengorgent d'éléments dangereux, intolérants et se livrent une véritable guerre ... La violence n'est pas l'apanage d'un seul bord, on trouve des criminels tant chez les Humains que chez les Thérians... il n'y a rien de manichéen dans ces livres là.

Une série passionnante, tout à la fois pleine de péripéties et d'aventures, des enquêtes palpitantes, un monde fantastique particulièrement fascinant, une formidable histoire d'amour, un humour détonnant, une réflexion sur la différence.... Il y a un vrai équilibre entre légèreté et profondeur.
Vous l'aurez compris, j'aime infiniment et j'attends la suite avec une impatience non dissimulée ♥