vendredi 9 juin 2017

Iroquois



Auteur : Patrick Prugne
Editions : Daniel Maghen



En 1608, Québec n'est qu'un nom griffonné sur une vague carte d 'Amérique du Nord, une grande bâtisse fortifiée construite sur les rives du Saint Laurent où une quarantaine d'âmes s'apprêtent à passer leur premier hiver. La France d'Henri IV se soucie peu de ces arpents de neiges habités par une poignée de sauvages. Plus préoccupée par les richesses que lui procurent la pêche à la baleine et la traite des fourrures, elle n'envisage nullement l'installation d'une colonie. Samuel de Champlain, fondateur de Québec, n'aura alors de cesse de défendre "son" Canada. Il saura imposer un climat de paix et de confiance entre nations amérindiennes (Hurons, Alguonquins, Montagnais) et Français. De ces relations naîtra un commerce florissant. Peaux de castors et de loutres s'échangent à bas prix contre marmites, haches, clou et autres divers objets en fer. Ce juteux commerce ne dure qu'un temps… Les raids meurtriers incessants que mènent les Iroquois dans la vallée du Saint Laurent contre les convois de pelleterie hurons ou algonquins exaspèrent très vite la petite communauté française. Soucieux de consolider l'alliance faite avec ses alliés amérindiens, Champlain prend le sentier de la guerre à leurs côtés et part pour l'Iroquoisie. C'est dans ce contexte que se situe l'histoire qui suit. Le long de la Rivière des Iroquois, sur le lac Champlain, un mois de juillet 1609 en Nouvelle France.
Paru le 25 août 2016

Mon avis :
Un superbe album qui raconte un épisode de l'histoire de Québec à ses débuts, épisode que je ne connaissais pas, et lorsque j'ai eu terminé ma lecture, l'envie d'en savoir un peu plus, de poursuivre un peu encore ce voyage à travers le temps m'a taraudée... .

1609, Samuel de Champlain, fondateur de Québec et "lieutenant du vice-roi de la Nouvelle-France," a établi un solide partenariat avec les tribus autochtones, les Hurons et les Alguonquins. Mais ces derniers sont en guerre ouverte contre les Iroquois et les pertes commerciales qui en découlent ne sont pas du goût des colons. Les Français vont donc se joindre à leurs alliés pour combattre ces terribles Agniers, prenant parti dans un conflit local qui aura pour conséquences des relations belliqueuses entre les colons et les Iroquois pendant une longue période .

Patrick Prugne s'empare de cet événement connu sous le nom de "Bataille du Lac Champlain", et nous raconte cette expédition qui s'enfonce au cœur d'un Canada sauvage en suivant le Saint-Laurent. Expédition guerrière mais pas seulement, c'est aussi une exploration de terres alors inconnues et Samuel de Champlain en profite pour prendre des repères et dessiner la carte de ce territoire.

Un scénario tout simple mais efficace servi par un dessin magnifique, des aquarelles dont chaque vignette recèle une foule de détails.
La nature est un des personnages principal de cet album, le dessinateur a peint des paysages grandioses : le fleuve, les forêts peuplées d'une faune diverses,une immensité qui entoure ce petit groupe silencieux.... l'expédition s'étire lentement dans une atmosphère "étouffée", feutrée, pagayant sur l'eau. On croit entendre le clapotis de l'eau qui résonne. Il n'y a pas d'action débridée mais l'on sent la tension omniprésente et les hommes sur le qui-vive tout le long des pages. Le danger est bien réel et certains perdront la vie.... et puis il y a ce lien touchant entre un frère et une sœur qui enrichit le récit comme un fil rouge en parallèle.

J'ai aimé chaque planche de cet album, pour ses superbes couleurs dont l'alternance de tons froids et chauds donne des lumières changeantes, pour ses atmosphères , le trait maîtrisé... c'est vraiment  un superbe travail d'illustrateur.
Pour finir, j'ai aussi été conquise par le contraste saisissant entre les cultures, les croyances indiennes sont évoquées (les corneilles, les sépultures...), et le carnet en fin d'album est un vrai plus qui témoigne de la recherche et du travail de l'auteur, un document plein de détails annotés passionnants .

Un magnifique album de bout en bout !

Ma notation : 4,6/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire