jeudi 27 juillet 2017

Chicago Requiem




Auteur : Carine Foulon
Editions : Dreamcatcher


À la fin de l’année 1923, un corps est repêché dans le fleuve Chicago.
Les années qui suivent, chaque mois, à la même date, un homme arpente les allées du cimetière.
Il vient fleurir la tombe de la victime.
Comment celle-ci a-t-elle filé sa corde ?
L’histoire commence deux ans plus tôt, en 1921.
Elle relate les événements qui ont conduit au drame...
Paru le 4 juin 2017





Mon avis :

Quel livre foisonnant ! De l'action, un grand nombre de personnages, des surprises, des sentiments, de la violence, des morts....

Il faut avouer que malgré un prologue intriguant, j'ai eu un peu de mal au début de ma lecture, un peu perdue par la multitude de personnages et tous les liens qui les unissent, Rose, Edward, Clarence, Marjorie, Suzie, William, Meredith, Richard, Eileen... etc....j'ai eu du mal à comprendre qui était le personnage principal, à me situer dans cette grande tribu mais peu à peu je me suis attachée à ces divers couples, je me suis laissée prendre par cette histoire de famille à la fois cruelle et captivante. 

 Année 1920, Chicago, une famille influente, la mafia, Al Capone, les maisons closes.....L'intrigue se met rapidement en place autour du couple de William et Susan, avec un vrai suspense dès le premier mort. Mais ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant c'est que jamais le récit n'avance où on peut l'attendre.... on imagine une enquête, et bien non parce que le coupable est déjà connu... et pourtant l'intérêt est éveillé, porté par de multiples rebondissements, des révélations et un jeu astucieux de va et vient entre le passé et le présent. 

Outre l'aspect tragique du récit, les crimes, la noirceur, la violence et la haine,  il y a de très jolis moments entre les protagonistes, de la connivence, de la tendresse, de l'émotion....cette famille déchirée garde malgré tout une grande réserve d'amour et j'ai beaucoup aimé la place faite aux enfants.

Des petits bémols pour moi, quelques longueurs de temps à autre, et des personnages parfois un peu trop manichéens, surtout Meredith qui incarne le mal absolu, la perversité, la perfidie sans rien pour l'adoucir ou la rendre plus humaine.  J'ai largement préféré William à la psychologie beaucoup plus subtile, qui fait preuve de patience, de loyauté et d'un amour infini pour sa femme et ses enfants, un homme intelligent, capable d'abnégation mais qui porte en lui une part d'ombre et la tentation parfois de franchir la ligne rouge... C'est vraiment un personnage complexe, énigmatique, attachant qu'on suit sans savoir s'il va basculer dans le côté sombre...

Une histoire dense, sombre, pleine de fureur, ancrée dans la grande Histoire, un affrontement familial sordide et des personnages prêts à tout pour assouvir leur vengeance, d'autres capables du plus grand dévouement jusqu'au sacrifice, une narration bien construite.... un très bon moment de lecture avec ce roman très original, flirtant avec tous les genres et ce malgré mes quelques réserves !

Un grand merci aux éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

Ma notation : 3,8/5


9 commentaires:

  1. Il me fait de l'œil ce livre...On est dans du steampunk et j'adore ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plein de choses ce livre, je n'aurais pas parlé de Steampunk mais il fait tellement débat sur comment le classer que je laisse ça à l'appréciation de chacun, je ne le classe pas pour ma part ....

      Supprimer
    2. c'est que pour certains livres, le classement est complexe. j'avais mis le paris des merveilles de pierre pevel dans steampunk vu qu'il est vendu en tant que tel. Je me suis faite démonté par un blogueur qui m'a dit : "c'est une uchronie de fantasy. Faudrait vous renseigner avant de dire des horreurs"...Bref, je n'ai rien changer et je lui ai dit que si on commençait à faire une catégorie par sous-genre, pour la plupart méconnue, on en a pas fini. Du coup, c'est vrai que je ne sais pas toujours classer les romans.

      Supprimer
    3. Ce n'est pas toujours évident de classer les livres c'est sûr.... Parfois il vaut mieux ne pas essayer !

      Supprimer
  2. Bonjour Zaphrina et Bookinette,
    je viens seulement de lire votre discussion.
    Je réagis parce que je suis en train d'écrire un roman steampunk actuellement. J'ai aussi écrit une nouvelle steampunk il y a un an 1/2. C'est un univers qui m'attire énormément.
    Mais Chicago Requiem n'est pas un roman steampunk. ;) Je le considère comme un thriller historique, mais atypique. Sa classification a énormément fait débat. "Thriller" est le mot qui est le plus revenu, le concernant. "Roman noir" lui va très bien aussi. Au niveau de la romance, je suis moins convaincue : elle est à l'arrière-plan.
    Bonne après-midi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos informations. Ça ne change rien au fait qu'il me tente :D

      Supprimer
    2. La version numérique est à 0,99 euro jusqu'au 14 octobre. ;)

      Supprimer
    3. Je suis d'accord pour dire que "roman noir" est certainement ce qui lui va le mieux.
      Un roman Steampunk ! Ah j'ai vraiment hâte de lire ça ! La sortie est prévue pour quand ? Toujours aux éditions Dreamcatcher ?

      Supprimer
  3. Bonsoir Bookinette,
    :) je n'ai écrit que le début, donc je ne sais pas du tout ni quand je l'aurai terminé ni quand il sera publié. Mais ce sera sans doute mon prochain roman (Warren succédant à William) ;)

    RépondreSupprimer